Garde, Bruyneel, Boston... tout ce que vous avez raté ce mardi matin

Garde, Bruyneel, Boston... tout ce que vous avez raté ce mardi matin

DirectLCI
SPORT - C'est la mi-temps. La moitié de la journée vient de s'écouler, l'arbitre a renvoyé tout le monde aux vestiaires, il est temps de faire le point. Entre un jus de citron et une petite collation, voici cinq infos que metronews a retenues pour vous. Au programme de ce mardi 22 avril : les excuses de Rémi Garde après avoir insulté Thiago Motta ou la suspension de Johan Bruyneel.
  • Rémi Garde présente ses excuses. Samedi, Rémi Garde s'est emporté contre Thiago Motta lors de la finale de la Coupe de la Ligue gagnée par le PSG contre l'Olympique lyonnais (2-1 ). "Il a mis des pains toute l’année cet enculé-là. Allez joue, va !", avait lâché l'entraîneur de l'OL alors que le milieu de terrain international italien cherchait à gagner du temps sur un coup franc. Le technicien rhodanien a tenu à faire amende honorable, mardi en conférence de presse : "Ce sont des paroles que je n'aurais jamais dû prononcer, elles sont inexcusables. Je n'ai pas de circonstances atténuantes et cela ne me ressemble pas mais cela a été prononcé donc cela mérite des excuses."
  • Marathon de Boston : une victoire américaine, 31 ans plus tard. Un an après les terribles attentats qui avaient fait 3 morts et 264 blessés, l'édition 2014 du marathon de Boston s'est déroulée sans encombre. Et pour la première fois depuis 1983 et la victoire de Greg Mayer, un Américain a franchi la ligne d'arrivée en tête : Meb Keflezighi s'est en effet montré le plus rapide dans le Massachusetts en bouclant les 42,195 kilomètres de l'épreuve en 2h08'37''. Le vice-champion olympique à Athènes en 2004, né en Erythrée et arrivé aux Etats-Unis à l'âge de 12 ans, avait déjà mis fin à 27 ans de disette américaine en s'adjugeant le marathon de New York en 2009. Chez les femmes, la Kényane Rita Jeptoo a triomphé en 2h18'57'' alors que quelque 36.000 coureurs ont participé au plus vieux marathon du monde.
  • Ibra est de retour. Parti en Suède il y a dix jours pour enterrer son frère, Zlatan Ibrahimovic n'a pas pu célébrer la victoire en Coupe de la Ligue avec ses coéquipiers. L'attaquant parisien était néanmoins de retour, hier, au Camp des Loges, où il est resté en soin pour soigner sa lésion musculaire derrière la cuisse droite. Il sera de toute façon absent mercredi, pour affronter Evian.
  • 10 ans de suspension pour le directeur sportif d'Armstrong. ''Aujourd'hui, l'American Arbitration Association a entériné la décision qui consiste à me bannir de tout événement sportif pendant 10 ans.'' C'est en ces termes que Johan Bruyneel a fait part de sa suspension, mardi, sur son blog . L'ancien directeur sportif de Lance Armstrong chez US Postal puis Discovery Channel était mis en cause, notamment par son ancien poulain, pour sa participation au système de dopage de l'époque. S'il n'a pas nié, le Belge estime faire office de bouc-émissaire et a promis qu'il livrerait sa version ''en temps voulu''.
  • Paulao tout penaud. Une mauvaise passe qui offre un but, ça arrive mais ça ne fait pas plaisir. Un but contre son camp, même chose. Mais les deux dans la même rencontre en moins d'une demi-heure, ça fait beaucoup. Trop, en tout cas, pour Paulao. Le défenseur du Betis Séville, coupable de deux boulettes face au Rayo Vallecano dimanche (3-1), a sans doute précipité la descente des siens, derniers de Liga à quatre journées de la fin. Alors le Brésilien, passé par Saint-Etienne, a craqué et demandé à sortir du terrain. Les consolations de ses coéquipiers et de ses adversaires n'y ont rien fait.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter