Ski : 3 choses à savoir sur Mathieu Faivre, ce Français qui a volé la vedette à Marcel Hirscher

Ski : 3 choses à savoir sur Mathieu Faivre, ce Français qui a volé la vedette à Marcel Hirscher

COUPE DU MONDE - Dimanche après-midi, le jeune skieur tricolore (24 ans) est descendu bien plus vite que le roi autrichien de la discipline et que son compatriote Alexis Pinturault. Découverte.

Une éclosion en douceur

Fils de moniteur de ski, Mathieu Faivre fait rapidement ses premières armes sur les pistes de la station d'Isola 2000, à laquelle il est toujours lié aujourd'hui. Précoce, le garçon est vite identifié comme un des grands espoirs du ski alpin tricolore, de la même veine qu'un Alexis Pinturault (25 ans). Mais si Faivre flambe en minimes (il remporte les championnats de France minimes de géant et super G), en cadet (descente, géant et super combiné) puis en junior (champion du monde de géant en 2010), il va ensuite sembler prendre un peu plus son temps. Car même si en senior, il obtient deux titres de champion de France (slalom en 2010 et super-combiné en 2011), le natif de Nice ne fera pas parler autant que Pinturault (actuellement, seizevictoires en Coupe du monde) et devra se contenter d'une décevante 24e sur le géant des JO de Sotchi en 2014 (là où Pinturault a fait médaille de bronze). La victoire du garçon dimanche à Val d'Isère est sa première à ce niveau de compétition.

Un caractère bien trempé

Impressionnant de maîtrise lors de cette seconde manche victorieuse, Faivre a réussi à mettre la pression et à faire vaciller le boss de la discipline, Marcel Hirscher, seul skieur de l'histoire à avoir remporté cinq fois consécutivement le classement général de la Coupe du monde. Un coup de force dont on savait Mathieu Faivre capable, habité qu'il est depuis longtemps par cette envie de gagner et de jouer les premiers rôles. Avant les JO 2014, déjà, le garçon avait lâché un peu bravache : "Je ne vais pas à Sotchi pour finir quinzième". Ça ne s'était alors pas suivi des faits, contrairement à ce qu'il vient de réaliser sur la piste de Val d'Isère. "Je fais ça au feeling, à l'instinct. C'est maintenant le plus dur qui commence, a-t-il d'ailleurs averti après sa victoire. J'espère que ce n'est pas le point d'orgue de ma carrière. Je reste calme, car ce n'est pas un aboutissement."

Un fou de sport

Il y a le ski, bien sûr mais pas que. Au grès de ses posts Facebook, Twitter ou Instagram, on apprend ainsi que Mathieu Faivre aime beauoucp d'autres disciplines, avec une inclinaison particulière pour le tennis. Roland-Garros, US Open, tout y passe... 

Adepte de golf, de surf et de plongé sous-marine, le skieur est aussi un fou de F1, un sport de vitesse, comme celui qu'il pratique. 

Ne jamais oublier une bonne récupération après la Muscu' ‼️#NextStopUshuaia #WinterIsComing #WakeSurf #AnnecyLake

Une photo publiée par Mathieu Faivre (@mathfaivre) le

I realy love my sport, but that... 😍 🚀💥 #Hangar7 #F1 #Salzburg #DayOff

Une photo publiée par Mathieu Faivre (@mathfaivre) le

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    EN DIRECT - Covid-19 : les vacances de Noël ne seront pas avancées

    Présidentielle 2022 : blessé au poignet en début de meeting, Éric Zemmour porte plainte

    Un vaccin qui "n'empêche pas la transmission", est-ce vraiment "du jamais-vu depuis Pasteur" ?

    Télétravail, vaccination des enfants... Ce qui pourrait être annoncé à l'issue du Conseil de défense lundi

    Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

    Lire et commenter
    LE SAVIEZ-VOUS ?

    Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

    Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.