Golf : les "angoisses mentales" de Tiger Woods reportent son retour sur le circuit

Golf : les "angoisses mentales" de Tiger Woods reportent son retour sur le circuit

BIRDIE - Absent depuis plus d’un an des circuits, Tiger Woods devait reprendre la compétition ce jeudi lors du Safeway Open, en Californie. Mais l’ancien numéro un mondial a préféré renoncer. Selon l’Anglais Luke Donald, cette décision s'explique par les "angoisses mentales" du golfeur américain.

Quatorze mois d’absence, trois opérations au dos… On pensait le calvaire de Tiger Woods définitivement enterré lorsque l’ancien numéro un mondial avait annoncé vendredi, son retour sur le circuit PGA, au Safeway Open, qui se dispute à Napa près de San Francisco. Mais mardi, l’Américain a préféré renoncer à cette première épreuve de la saison 2016/2017 après s’être testé à l’entraînement. "Après une longue et honnête réflexion, je sais que je ne suis pas encore prêt pour jouer sur le circuit PGA ou à disputer l'Open de Turquie. Ma santé est bonne et je me sens bien, mais mon jeu est fragile et n'est pas où il devrait être", a expliqué le joueur aux 79 titres PGA, dont 14 en Grand Chelem.

Retrouver l'envie de jouer

Selon le golfeur britannique, Luke Donald, qui a lui aussi trusté la première place du classement PGA, cette absence de Tiger Woods en Californie s'explique par les "angoisses mentales" ressenties par celui qui est désormais plongé à la 786e place mondiale. "Il y a beaucoup d’angoisses quand vous passez beaucoup de temps loin des greens. Il y a cette sensation de peur de l’échec ou de manque de résultats", affirme celui qui a également manqué de nombreuses semaines de compétitions à cause d’une blessure au poignet.

Lire aussi

    "A un moment, il faudra qu’il franchisse le pas et s’il rate, il fera mieux la fois suivante", ajoute Luke Donald au Guardian. Tiger Woods, qui a fait fait une apparition remarquée en tant que vice-capitaine des Etats-Unis lors de la Ryder Cup, a affirmé que cela lui avait servi de révélateur et lui avait donné "l’envie de jouer". Si le plaisir est là, le reste ne devrait pas tarder à suivre.

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron ?

    EN DIRECT - Variant Omicron : Rabat suspend pour 2 semaines tous les vols commerciaux vers le Maroc

    "Dites à vos copains non vaccinés qu’ils commencent à nous saouler" : la charge de Patrick Bruel en plein concert

    EN DIRECT - Crise des migrants : les ministres européens réunis ce dimanche sans leur homologue britannique

    Affaire Hulot : Matthieu Orphelin, porte-parole de Yannick Jadot, "mis en retrait" de la campagne d'EELV

    Lire et commenter
    LE SAVIEZ-VOUS ?

    Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

    Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.