GP de France, halo controversé, disparition des "grid girls"... tout ce qu'il faut savoir sur la saison 2018 de F1

GP de France, halo controversé, disparition des "grid girls"... tout ce qu'il faut savoir sur la saison 2018 de F1
SPORT
DirectLCI
NOUVELLE FORMULE - La saison de Formule 1 débute ce week-end avec le Grand Prix d'Australie à Melbourne. Et logiquement, elle apporte son lot de nouveautés. Retour du GP de France sur le circuit Paul-Ricard, nouveaux pilotes, innovations techniques... LCI vous présente tout ce qui va changer ou évoluer cette année.

Ce week-end, la Formule 1 reprend ses droits. Après quatre mois d'interruption, les vingt pilotes de F1 vont s'élancer ce dimanche 23 mars comme de coutume avec le classique Grand Prix d'Australie, la première course de la saison 2018 sur l'Albert Park de Melbourne.  


Pour cette nouvelle année, les promoteurs de Liberty Media, propriétaires de la discipline, ont mis les formes afin d'offrir un spectacle grandiose sur et en dehors des pistes. Plusieurs changements ont été opérés durant l'intersaison. Avant que les moteurs ne se mettent à rugir pour la première fois de l'année, LCI vous remet à jour avec un tour dans les paddocks. 

21 Grands Prix, valse des horaires

Déjà bien chargé en 2017 avec 20 courses, le calendrier 2018 a été alourdi d'un Grand Prix pour passer à 21 (un record, comme en 2006). La saison va donc débuter ce 25 mars en Australie pour prendre fin le 25 novembre à Abu Dhabi. Après dix ans d'absence (2008, à Magny-Cours), le GP de France fera notamment son grand retour les 22, 23 et 24 juin prochains sur le plateau rocailleux du Castellet, dans le Var. Le retrait de la Malaisie sera quant à lui compensé par le come-back du Grand Prix d'Allemagne (le 22 juillet à Hockenheim). Par ailleurs, les horaires des courses ont été modifiés, avec des départs s'étalant entre 13h10 et 18h10 selon les courses.

En vidéo

ARCHIVES - Formule 1 : Le Castellet repart pour un tour, une bonne nouvelle pour la région

Trois Français sur la grille de départ

Si le calendrier a subi des modifications d'ampleur, en attendant une réforme globale attendue depuis plusieurs années, l'intersaison a été plutôt calme du côté des pilotes. Lewis Hamilton, le champion du monde en titre, et Valtteri Bottas occupent toujours leur baquet chez Mercedes, Sebastian Vettel et Kimi Räikkönen font encore équipe chez Ferrari tandis que Fernando Alonso et Stoffel Vandoorne concourent de nouveau ensemble au volant des monoplaces McLaren.


Parmi les 20 pilotes officialisés, trois Français seront au départ. Il s'agit d'Esteban Ocon chez Force India, de Romain Grosjean chez Haas et de Pierre Gasly chez Toro Rosso. Il faudra également garder un œil sur les débuts de Charles Leclerc (Sauber). Le Monégasque, champion du monde de Formule 2 l'année dernière, ne sera pas le seul "rookie" sur la grille. Sergey Sirotkin va lui aussi faire ses premiers tours de circuit en Formule 1 chez Williams, à la place de Massa.

Le halo, une nouveauté qui fait parler

Cette saison, les nouveautés, on les retrouve principalement sur les monoplaces. Après de longs mois de tests, la Fédération internationale (FIA) a décidé de généraliser le halo, un arceau installé devant le cockpit, qui a pour objectif de protéger la tête des pilotes en cas de choc. Ce système de protection frontale, jugé "trop lourd, coûteux et disgracieux", fait l'unanimité contre lui. Il perturberait notamment la visibilité et l'aérodynamisme de la voiture. Autre décision des organisateurs : les ailerons de requins, des éléments aérodynamiques sur le capot-moteur, ont été interdits. Les T-wings restent autorisés, en position basse seulement. 

Pour sa part, le fabricant unique Pirelli a lancé deux nouveaux types de pneus, les super-durs et les hyper-tendres. Il y aura donc désormais neuf gommes différentes proposées aux écuries, même s'il ne sera toujours possible d'en avoir que trois composés par week-end. Le but est d'offrir une plus grande diversité et de pouvoir opérer des choix stratégiques plus poussés. 


Mais le changement le plus invisible est aussi celui qui est le plus notable : les écuries sont désormais limitées à trois moteurs par monoplace et par saison. La fiabilité devra être exemplaire pour éviter les pénalités, revues et simplifiées cette année.

La fin des "grid girls", l'autre controverse

Fin janvier, l'annonce de leur disparition avait fait grand bruit. Les "grid girls", ces jeunes femmes présentes aux côtés des monoplaces sur la grille de départ, n'accompagneront plus les pilotes sur les circuits. Ce sont désormais des enfants qui vont assurer cette tâche. Ces "grid kids" seront sélectionnés sur la base du mérite ou par tirage au sort au sein des clubs locaux de sport automobile. L'idée de ce remplacement doit "rendre les cérémonies d'avant-course plus pertinentes et intéressantes pour les fans, particulièrement les plus jeunes".

En vidéo

REPORTAGE - La Formule 1 met fin aux "grid girls"

Le calendrier de la saison

25 mars 2018 : GP d'Australie (Melbourne) - Départ à 16h10 (7h10 en France)
8 avril 2018 : GP de Bahreïn (Sakhir) - Départ à 18h10 (17h10 en France)
15 avril 2018 : GP de Chine (Shanghai) - Départ à 14h10 (8h10 en France)
29 avril 2018 : GP d'Azerbaïdjan (Bakou) - Départ à 16h10 (14h10 en France)


13 mai 2018 : GP d'Espagne (Barcelone) - Départ 15h10 en France
27 mai 2018 : GP de Monaco - Départ 15h10 en France (diffusé sur TF1)
10 juin 2018 : GP du Canada (Montréal) - Départ à 14h10 (20h10 en France)
24 juin 2018 : GP de France (Le Castellet) - Départ à 16h10 (diffusé sur TF1)


1er juillet 2018 : GP d'Autriche (Red Bull Ring) - Départ à 15h10 en France
8 juillet 2018 : GP de Grande-Bretagne (Silverstone) - Départ à 14h10 (15h10 en France)
22 juillet 2018 : GP d'Allemagne (Hockenheim) - Départ à 15h10 en France
29 juillet 2018 : GP de Hongrie (Budapest) - Départ à 15h10 en France


26 août 2018 : GP de Belgique (Spa) - Départ à 15h10 en France
2 septembre 2018 : GP d'Italie (Monza) - Départ à 15h10 en France
16 septembre 2018 : GP de Singapour - Départ à 20h10 heure locale (14h10 en France)
30 septembre 2018 : GP de Russie (Sotchi) - Départ à  14h10 heure locale (13h10 en France)


7 octobre 2018 : GP du Japon (Suzuka) - Départ à 14h10 (7h10 en France)
21 octobre 2018 : GP des États-Unis (Austin) - Départ à 13h10 (19h10 en France)
28 octobre 2018 : GP du Mexique (Mexico) - Départ à 13h10 (20h10 en France)
11 novembre 2018 : GP du Brésil (Interlagos) - Départ à 15h10 (18h10 en France)
25 novembre 2018 : GP d'Abou Dhabi (Yas Marina) - Départ à 17h10 (14h10 en France)

Lire et commenter