GP de Malaisie : Lewis Hamilton en patron

GP de Malaisie : Lewis Hamilton en patron

DirectLCI
FORMULE 1 - En tête du début à la fin, Lewis Hamilton (Mercedes) a remporté son premier Grand Prix de la saison, dimanche, à Sepang (Malaisie). Après son abandon en Australie, Sebastian Vettel retrouve les joies du podium (3e). Bien qu'en progrès, Romain Grosjean termine 11e, hors des points.

Cette fois, le moteur a tenu. Et il n'y a pas eu de place pour le suspense. Deux semaines après avoir des soucis de moteur qui l'avaient contraint à abandonner en Australie, Lewis Hamilton a mené la course de bout en bout à Sepang pour le deuxième Grand Prix de la saison. Auteur de la pole position en qualifications, le pilote britannique a terminé avec plus de 17 secondes d'avance sur son coéquipier  chez Mercedes, Nico Rosberg, preuve de la suprématie de la firme à l'étoile en ce début de saison.

Le champion du monde 2008 a donc retrouvé les saveurs d'une victoire qu'il n'avait plus connues depuis juillet 2013 et le Grand Prix de Hongrie, et a pu fêter son 23e succès en F1. Le Britannique ne s'est d'ailleurs pas trompé après la course, conscient de l'avance technologique dont il dispose pour l'instant. ''C'est incroyable, je suis très reconnaissant à mon équipe'', qui mène largement le classement des constructeurs après les deux premiers volets de la saison.

Les Red Bull retrouvent des ailes

Derrière les flèches d'argent, les Red Bull de Sebastian Vettel et Daniel Ricciardo ont montré qu'elles progressaient très rapidement après une pré-saison jalonnée d'incertitudes. Troisième, le quadruple champion du monde en titre a réalisé une course sereine après avoir été doublé dès le départ par Rosberg, et marque ses premiers points. Son coéquipier, longtemps 4e, a connu de nombreux ennuis en deuxième partie de course (roue mal vissée, problème d'aileron) et a finalement abandonné, ce qui a ainsi profité à Fernando Alonso (Ferrari), qui termine au pied du podium.

Loin de la lutte pour les premières places, les Français ont de nouveau été très discrets en Malaisie. Parti 15e, Romain Grosjean termine juste aux portes des points (11e) dans une course où il n'a pas pu briller faute d'une voiture assez fiable (son coéquipier, Maldonado, a abandonné au 7e tour). Jules Bianchi a abandonné après 8 tours comme Jean-Eric Vergne au 18e pour un problème de moteur, après s'être déjà accroché avec Bianchi en début de course. Quand ça ne veut pas… 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter