"Quelqu'un ne veut pas que je gagne"... Hamilton s'en prend à Mercedes après une casse moteur

"Quelqu'un ne veut pas que je gagne"... Hamilton s'en prend à Mercedes après une casse moteur

POLÉMIQUE - Contraint à l'abandon à quinze tours de l'arrivée ce dimanche lors du GP de Malaisie, le champion du monde en titre de F1 a piqué une grosse colère contre son équipe.

Difficile de garder ses nerfs. Sous pression de son coéquipier Nico Rosberg depuis plusieurs semaines, Lewis Hamilton a d'ailleurs dû lui céder sa place en tête du championnat du monde des pilotes il y a 15 jours..., le Britannique a encore passé un sale moment ce dimanche. Pourtant parti en pole position sur le circuit de Sepang en Malaisie, le triple champion du monde de Formule 1 (2008, 2014 et 2015) a été victime d'une casse moteur au 41e tour et a donc dû assister à la victoire de Daniel Ricciardo (Red Bull), suivi de son coéquipier Max Verstappen et de Rosberg..., en spectateur. 

Mercedes fabrique tellement de moteurs mais seuls les miens ont des problèmes cette année..."- Lewis Hamilton

De quoi passablement agacer l'intéressé, dont la rivalité avec Rosberg a déjà créé des dissensions au sein de Mercedes, et le faire sortir de ses gonds. "Quelqu'un ne veut pas que je gagne (le championnat) cette année, a-t-il affirmé au micro de la BBC. Ma question (s'adresse) à Mercedes : nous fabriquons tellement de moteurs mais seuls les miens ont des problèmes cette année... Quelqu'un doit me donner des réponses parce que ce n'est pas acceptable". 

Revirement maladroit sur Facebook

Un gros coup de colère, alors qu'il compte désormais 23 points de retard sur son coéquipier, que Hamilton a ensuite voulu minorer sur sa page Facebook : "Aujourd'hui, ma douleur est indescriptible. (...) Mais j'ai 100% confiance en mon équipe. Ils ont travaillé tellement dur, à la fois sur la piste et à l'usine : je veux leur dire un grand merci"... Pas sûr que Mercedes accepte aussi facilement ce revirement.

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    EN DIRECT - Rappel de vaccination : "Moins de cas graves, moins d'hospitalisations, quel que soit l'âge", assure Olivier Véran

    Paris : une professeure du lycée Montaigne violemment agressée en plein cours par un élève

    EN DIRECT - Eric Zemmour : "J'ai décidé de me présenter à l'élection présidentielle"

    Variant Omicron : pourquoi l'OMS appelle-t-elle à ne pas fermer les frontières ?

    Joséphine Baker : quand un cercueil (presque) vide entre au Panthéon

    Lire et commenter
    LE SAVIEZ-VOUS ?

    Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

    Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.