Handball : le "vieux" Fernandez calme le jeu avec Onesta

SPORT
MONDIAUX - Sévèrement visé par son sélectionneur la veille pour son âge et son physique, Jérôme Fernandez a éteint tout début de polémique dimanche. Le capitaine des Experts, 38 ans, ''a demandé des explications à Claude'' et a surtout répondu sur le terrain.

Le débat est clos. Parce que Jérôme Fernandez et son sélectionneur Claude Onesta se connaissent depuis trop longtemps (dès 1997 à Toulouse), qu'ils se respectent trop pour s'étriper en public, il n'y aura plus de joutes verbales entre les deux hommes. Plus de mots comme ceux prononcés samedi par le sélectionneur tricolore , inattendus par leur timing, et inattendus, aussi, pour le capitaine des Experts, ''surpris par tout ce qui est sorti dans la presse''. Au lendemain de ces piques, Jérôme Fernandez a donc calmé le jeu en zone mixte après la victoire des Bleus face à l'Egypte (28-24).

Souriant, toujours, l'homme le plus titré du sport collectif français (3 Championnats du monde, 2 JO, 3 Euros) a avoué ''avoir demandé des explications à Claude samedi soir''. ''Il m'a expliqué ce qui s'était passé en conférence de presse et ça s'arrête là. Il n'y a pas de polémique. L'important, c'est l'équipe et moi, je suis au service de l'équipe. Tant qu'on fera appel à moi, j'essaierai de faire du mieux possible'' Il l'a d'ailleurs bien fait dimanche puisqu'il était titulaire (une belle preuve de confiance de la part d'Onesta) et a disputé un petit quart d'heure, se montrant précieux face à de solides Egyptiens (1 but sur deux tentatives). ''Je pense que j'ai fait mon taf'', estime ''Fernand''.

Onesta : ''Ce que j'ai dit, je l'avais déjà dit à Jérôme''

Reste la question du timing. ''C'est sûr qu'il n'est pas idéal pour le groupe mais je n'ai pas senti les joueurs affectés. Donc le débat est clos'', jure le recordman de buts en Bleus (1448 buts en 380 sélections). ''Pourquoi ce timing? Parce qu'il y a toujours un bon moment pour faire les choses, a répondu Claude Onesta. Ce que j'ai dit samedi, je l'avais déjà dit à Jérôme il y a plusieurs semaines et je l'avais dit plusieurs fois en préparation devant les autres joueurs. Donc je l'ai dit à vous (les journalistes) qui ne l'aviez pas encore entendu...''

Adieu polémique, donc. Le sélectionneur et son capitaine se présenteront tous les deux face aux journalistes, ce lundi, en conférence de presse. ''Pour Claude Onesta, Jérôme Fernandez est quasiment son fils'', a estimé Daniel Costantini, sélectionneur des Bleus jusqu'en 2001, sur beIN Sports. Et que serait une relation filiale sans quelques remous...

Lire et commenter