Handball - les Experts en finale : quatre raisons de se méfier de la Norvège

SPORT

COMBAT FINAL - L’équipe de France de handball affronte la Norvège dimanche à 17h30 en finale du Championnat du monde. L’occasion pour les Experts de décrocher un sixième sacre mondial. Mais en face, les Norvégiens ont de solides atouts pour venir rafraîchir l’ambiance de Bercy.

Le dernier combat vers un sixième sacre mondial se fera face aux guerriers venus du Nord pour les Experts. La Norvège, dont la surprenante présence en finale - on s'attendait plutôt au champion olympique danois ou à la nouvelle génération allemande - pourrait poser de sérieux problèmes aux Bleus. De là à venir refroidir l'ambiance bouillante attendue à Bercy ? Décryptage des points forts norvégiens.

1. Doublement miraculés

Chose étonnante, les Norvégiens n’avaient pas réussi à se qualifier initialement pour le Mondial. Éliminés par la Slovénie (que les Bleus ont battu 31-25 en demi-finale jeudi) lors des playoffs de qualification (défaite 18-24 puis victoire 29-27), ils doivent leur présence en France à l'invitation offerte par la Fédération internationale. Auteurs d’un tournoi solide, les Norvégiens sont passés tout près de l’élimination en demi-finale, avec un pénalty concédé à la dernière seconde du match contre la Croatie, alors que le score était de 22-22. Leur gardien Torbjorn Bergerud a réalisé l’exploit de détourner le tir de la jambe et permis à ses partenaires de faire la différence en prolongation (28-25).

Voir aussi

2. Ils ont déjà battu les Bleus

La Norvège est revenue sur le devant de la scène handballistique en 2016, lors du Championnat d’Europe organisé en Pologne. Qualifiés pour les demi-finales mais finalement quatrièmes de la compétition, les Norvégiens avaient créé la sensation en éliminant la France lors du tour principal. Les Bleus s’étaient inclinés 29-24 et avaient dû abandonner leur titre. Le 8 novembre 2015, les Experts avaient déjà trébuché face à la Norvège en Golden League, 32-29. Les choses ont été remises dans l’ordre lors de la phase de poules de ce Mondial 2017, avec une victoire (accrochée) 31-28 de la bande à Karabatic.

3. Sander Sagosen, nouvelle pépite du handball mondial

Si la France peut s’appuyer sur des joueurs de classe mondiale à tous les postes, les Norvégiens possèdent eux l’une des futures stars du handball. Âgé de 21 ans, le demi-centre Sander Sagosen traîne déjà une envieuse réputation. Désigné meilleur espoir international par le site Handball-Planet en 2015 et 2016, il fait partie de l’équipe-type de l’Euro 2016 et est élu meilleur demi-centre de la compétition. Organisateur de jeu, Sagosen débloque régulièrement les situations par un exploit individuel et fait partie des meilleurs buteurs du Mondial avec 40 réalisations. Il rejoindra le PSG la saison prochaine.

Si vous voulez comprendre de quoi est capable Sander Sagosen, rendez-vous à la 27e seconde de la vidéo ci-dessous.

4. Une attaque aussi efficace que celle des Experts

Dans le sillage de leur maître à jouer Sagosen, les Norvégiens ont martyrisé les défenses du Mondial. Pas étonnant de les voir pointer à la deuxième place des meilleures attaques, à un petit but de l’équipe de France (248 contre 249). La Norvège possède dans ses rangs trois des neuf meilleurs buteurs de la compétition, avec Bjornsen (41 buts), Sagosen (40) et Myrhol (38). Le meilleur marqueur français, Nedim Rémili, pointe lui à 33 réalisations. Pour se faciliter la tâche et décrocher son sixième titre mondial, la défense des Bleus devra cibler ces trois artificiers venus du Nord.

En vidéo

JT WE - Handball : un sixième titre mondial pour les Experts ?

Lire aussi

En vidéo

JT 20H - Mondial de handball : la belle dynamique des supporters des Experts

Lire et commenter