Handball : une banderole "Je suis Mohamed" déployée par les Égyptiens contre la France

Handball : une banderole "Je suis Mohamed" déployée par les Égyptiens contre la France

COLÈRE - Lors du match Égypte-France, remporté (24-28) par les Bleus dimanche soir dans le cadre du premier tour des Mondiaux de handball, les supporters égyptiens ont déployé une banderole faisant référence à la dernière une de Charlie Hebdo...

Le sport, même de haut niveau, n'échappera jamais à l'agitation du monde qui l'entoure. En théorie, un stade ou une salle ne doit jamais devenir le théâtre de manifestations politiques ou religieuses. En pratique, on a vu les panneaux "je suis Charlie" fleurir dans la plupart des enceintes de France et de Navarre après les attentats qui ont frappé Paris le 7 janvier . De la même façon, la colère, qui s'est emparée d'une partie du monde musulman dans les jours qui ont suivi la nouvelle caricature du Prophète Mahomet en une de Charlie Hebdo , s'est exprimée dimanche soir, à Duhail, lors du Mondial de handball organisé au Qatar. À l'occasion du match Égypte-France (24-28) .

Quelques insultes entre supporters français et égyptiens

Durant la première période, les supporters égyptiens ont en effet déployé des banderoles "Je suis Mohamed" et "Nous sommes avec notre Prophète". En français dans le texte. Ce qui a provoqué une intervention du service d'ordre qatari pour les faire retirer. Mais en seconde période, rebelote. Puis, à la fin du match, à leur sortie de la salle, de nombreux Égyptiens se sont mis à chanter : "Je suis Mohamed ! Je suis Mohamed !" Selon Le Figaro, quelques insultes ont bien été échangées avec des supporters français pendant la rencontre, mais sans qu'aucun incident ne soit à déplorer. Pour mémoire, jeudi, l'équipe de France affrontera l'Algérie.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : une réunion à l'Élysée pour préparer la réouverture des lieux fermés

"60 à 70% des victimes" britanniques de la troisième vague étaient-elles vraiment "vaccinées" ?

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Le plan Alerte enlèvement levé dans les Vosges pour Mia, 8 ans, toujours recherchée

EN DIRECT - "Nous avons encore devant nous des jours difficiles à l'hôpital", prévient Attal

Lire et commenter