Harcelé, le premier arbitre de foot gay en Espagne rend son sifflet

SPORT
LGBT - Fatigué par les insultes homophobes dont il est victime, un jeune arbitre espagnol gay a décidé de raccrocher. Une décision qui a provoqué un petit tollé de l'autre côté des Pyrénées.

A 21 ans, Jesus Tomillero est arbitre de football, "parce que c'est ce qu'il aime le plus au monde", comme il le confiait dans une interview en avril dernier. Sa passion lui est tellement chevillée au corps que, lorsqu'il officie sur les terrains de 3e division ou dans le Championnat cadets de la région de Cadiz, il passe sur les insultes qui, depuis son coming out le mois dernier et ses passages à la télévision, pleuvent sur lui.

"Je ne peux plus les supporter"

Mais samedi, durant une rencontre entre Portuense et San Fernando Isleño, il y en a eu une de trop alors qu'il venait d'accorder un penalty à l'équipe visiteur. Venue des tribunes, elle est lancée par le père d'un des joueurs âgés de 17 ans. Les allusions n'ont rien d'équivoque et ça a bien fait rire les spectateurs présents. "C'est ce qui m'a fait le plus mal", a expliqué l'Andalou au quotidien digital El Español .

A contre-coeur, Jesus Tomille, "fatigué par tant d'homophobie dans le sport" comme l'indique sa bio sur Twitter, a rendu son sifflet, précisant qu'il n'arbitrerait plus de la saison, et que la suite ne dépendait plus de lui. "Je ne peux plus supporter les insultes", a indiqué Tomillero à la Fédération andalouse de Football pour justifier sa décision, suscitant un vif émoi de l'autre côté des Pyrénées

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter