Hockey : le Canada assomme les Etats-Unis

Hockey : le Canada assomme les Etats-Unis

SPORT
DirectLCI
JEUX OLYMPIQUES – Opposés aux Etats-Unis en demi-finale, le Canada a tenu le défi physique et s’est contenté d’un but pour se qualifier. Rendez-vous dimanche, en finale, face à la Suède.

Le coach américain n’avait pas fait de mystère sur la tactique qu’allaient appliquer les Yankees contre les Canadiens : "Il faut leur rentrer dedans" avait annoncé Dan Bylsma avant ce match aux allures de All-Star Game. Ses hommes ont suivi la consigne, se battant comme des ours d’un bout à l’autre de la patinoire, ce vendredi, au long d’une demi-finale olympique à haute teneur en testostérone.

Mais, en face, leurs voisins du Nord ont su encaisser les coups, et les rendre plus fort encore. Vainqueurs de ces mêmes américains en finale des JO de Vancouver 2010, Doughty, Marleau et leur bande n’entendaient pas laisser à leurs meilleurs ennemis le bonheur de leur succéder au palmarès olympique. Sur la glace de la Bolchoi Arena de Sotchi, ils ont su ajouter l’inspiration offensive aux ruades, la vista et les passes-éclair aux charges à l’épaule. Le hockey total.

Déviation astucieuse

Un but aura suffi aux coéquipiers du fabuleux Sidney Crosby pour écœurer un peu plus les Américains, au lendemain de la renversante victoire de leur équipe féminine. Un but tout en finesse, signé Jamie Benn, l’attaquant vedette des Dallas Stars, qui trompa Jonathan Quick d’une déviation astucieuse.

Restait à tenir encore la moitié du match, face à des Américains, certes un peu brouillon, mais toujours généreux dans l’effort. Sécurisés par un Carey Price impérial dans ses buts, les joueurs à la feuille d’érable n’allaient jamais relâcher la pression. Jusqu’à l’ultime seconde du match, ils seront restés un ton au dessus, sans trembler, forts de leur expérience.

A voir la mine déconfite des colosses américains, on comprenait que cette défaite leur coutait cher. Pas seulement parce que Barack Obama devra envoyer, à nouveau, une caisse de bière à Stephen Harper. Mais parce qu’une nouvelle fois, la 50ème en 60 rencontres internationales, ils laissaient échapper la victoire au Canada. Des Rouge et Blanc qui n’auront pas partie facile en finale : ce sont les redoutables suédois, champions du monde en titre et vainqueurs hier des Finlandais (2-1), qui viendront leur rentrer dedans, à leur tour, dimanche, en clôture des Jeux olympiques.
 

Sur le même sujet

Lire et commenter