JO d'hiver : après le triplé de Sotchi, chou blanc pour les Français en skicross

JO d'hiver : après le triplé de Sotchi, chou blanc pour les Français en skicross

SPORT
TRIPLE ZÉRO - Quatre ans après le triplé historique de Sotchi, les Français ont fait chou blanc en skicross ce mercredi à Pyeongchang. Aucun des quatre représentants du clan tricolore n'a réussi à se qualifier en finale.

Arnaud Bovolenta, meilleur Français en skicross mercredi 21 février, doit se contenter de la sixième place. Le clan Français était déçu après cet échec collectif, qui n'a vu aucun de ses quatre représentants se qualifier pour la finale de l'épreuve. Il faut dire qu'il était difficile pour l'équipe de France de faire mieux qu'à Sotchi, où elle avait raflé les trois médailles.


Jean-Frédéric Chapuis, champion olympique en Russie et favori pour le doublé, a été éliminé dès les quarts de finale, en même temps et dans la même série que François Place. Ils ont respectivement terminé 4e et 3e, alors que seules les deux premières places garantissaient l'accès aux demi-finales. "Ca n'est pas notre jour, c'est le skicross. Parfois ça marche, parfois ça ne marche pas", a lâché Jean-Frédéric Chapuis après l'épreuve.


Arnaud Bovolenta, médaillé d'argent à Sotchi et dernier tricolore en lice, a lui été éliminé en demi-finales, troisième de sa course. "L'issue est un peu moins joyeuse... C'est dommage, j'étais rapide aujourd'hui. Sixième, ça n'est pas loin du podium, donc j'ai quelques regrets mais j'ai tout donné. Il m'en a manqué un petit peu" a-t-il déclaré à l'arrivée.

Terence Tchiknavorian blessé

Le quatrième Français inscrit, Terence Tchiknavorian, s'est blessé dès les huitièmes de finale lors d'une chute très spectaculaire. Il a été évacué vers un hôpital et souffre d'une fracture du tibia dont il devrait être opéré dans la soirée.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Jeux olympiques d'hiver 2018 : le monde a rendez-vous à Pyeongchang

Plus d'articles

Lire et commenter