JO d'hiver de Pyeongchang : le skieur français Mathieu Faivre renvoyé en France "pour raison  disciplinaire"

CLAP DE FIN - Le géantiste de 26 ans, 7e de l'épreuve olympique dimanche 18 février, a été renvoyé des Jeux olympiques de Pyeongchang pour "raison disciplinaire".

Le skieur français  Mathieu Faivre, 7e du slalom géant olympique dimanche, a été prié de quitter les JO de Pyeongchang et de rentrer en France "pour raison disciplinaire",  a indiqué lundi 19 février l'encadrement tricolore. "Mathieu va rentrer en France pour raison disciplinaire car il a tenu après  la course des propos qui ne sont pas dans l'esprit de l'équipe et il n'est pas retenu pour l'épreuve par équipe" prévue samedi 24 février, a déclaré David Chastan, directeur des équipes de France messieurs, confirmant une information du site SkiChrono.

"Je skie pour ma pomme"

Mathiei Faivre, 26 ans, avait été sacré champion du monde par équipe l'an passé à St Moritz, aux côtés de Pinturault notamment, le double médaillé aux Jeux de Pyeongchang (argent en combiné et bronze en géant). Après sa 7e place du géant ce dimanche, derrière ses coéquipiers Pinturault  (3e), Thomas Fanara (5e) et Victor Muffat-Jeandet (6e), il s'était dit "dégoûté  du résultat". "J'avais l'impression de faire du bon ski en 2e manche. Quand je passe l'arrivée, je pensais voir du vert et quand je vois que je suis 5e, je prends  une grande claque dans la gueule".

En vidéo

Jeux Olympiques : deux médailles de bronze pour l'Équipe de France

C'est sa réaction à une question sur le bon résultat groupé des Bleus qui a fait tiquer l'encadrement des Bleus et conduit à son renvoi : "Si  vous saviez ce que j'en ai à faire du tir groupé collectif... Je suis là pour ma pomme, pour faire ma course. Mais il ne faut pas s'attendre à des miracles, je fais deux fois 8e sur les dernières courses de Coupe du monde, 8e c'était ma meilleure place".

"Je le connais bien, c'est un bon garçon"

Quelques heures après son exclusion, Mathieu Faivre a pris le clavier pour faire part de ses regrets sur sa page Facebook, exprimant son "mea culpa" si ses propos ont "pu choquer certaines personnes". "Le ski est un sport individuel qui se pratique en équipe. [...] Quand est venu le temps de donner mon ressenti sur ma course, quelques 10 minutes après avoir franchi la ligne d'arrivée, seule ma performance et mon échec étaient présents. [...] J'ai peut-être tendance à avoir le sang chaud. Les mots ont donc dépassé ma pensée. Je n'ai voulu manquer de respect à personne, j'ai été extrêmement fier de représenter mon pays".

Le skieur d'Isola 2000 a tout de même reçu le soutien de Pierre Vaultier, le champion olympique de snowboard cross, invité sur LCI : "Je trouve ça un peu dur, le ski est un sport individuel avant tout. [...] Mathieu, je le connais bien, c'est un bon garçon, il n'était pas du tout mal intentionné en disant ça." Il y a 4 Français au plus haut niveau, il y a quand même une certaine densité. Il devait être probablement très déçu à ce moment-là."

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Jeux olympiques d'hiver 2018 : le monde a rendez-vous à Pyeongchang

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter