JO de Tokyo : à J-100, la France présente ses candidats pour être porte-drapeau

JO de Tokyo : à J-100, la France présente ses candidats pour être porte-drapeau

DISTINCTION - Deux binômes mixtes seront désignés d'ici l'été pour porter le drapeau de la France aux Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo. Dix-neuf athlètes ont fait acte de candidature, parmi lesquels la judoka Clarisse Agbegnenou, le perchiste Renaud Lavillenie ou le joueur de tennis fauteuil Stéphane Houdet.

Une femme et un homme sous le drapeau bleu-blanc-rouge. À 100 jours du début des Jeux olympiques de Tokyo (23 juillet-8 août), reportés d'un an à cause du Covid et sur lesquels pèsent encore les inquiétudes sanitaires, la France prospecte des porte-drapeaux. Pour la première fois, deux binômes femme/homme mèneront les délégations tricolores pour les Jeux olympiques et paralympiques. Actée par le Comité international olympique (CIO), cette évolution se veut en faveur de la parité et de l'égalité. Au Japon, l'équipe de France olympique aura deux capitaines. Tout comme son homologue paralympique. 

"C'est très symbolique et en même temps, ça correspond à une démonstration de l'égale importance dans le contexte olympique et dans le contexte sportif de manière générale", s'est félicité Denis Masseglia, président du CNOSF, auprès de RTL. En 2016, Teddy Riner, double champion olympique de judo, et Michaël Jérémiasz, ancien numéro 1 mondial de tennis fauteuil, avaient eu l'honneur de porter haut les couleurs françaises dans le ciel de Rio. En attendant de connaître les noms de celles et ceux qui leur succéderont, les 19 candidates et candidats à cette fonction honorifique ont été dévoilés ce mercredi 14 avril.

Lire aussi

Les deux binômes connus fin juin

Sont en lice pour les Jeux olympiques de Tokyo : la judoka Clarisse Agbegnenou, la surfeuse Johanne Defay, la basketteuse Sandrine Gruda, la boxeuse Maïva Hamadouche, la tenniswoman Kristina Mladenovic, la lanceuse de disque Mélina Robert-Michon, la véliplanchiste Charline Picon, le gymnaste Samir Ait-Saïd, le kayakiste Maxime Beaumont, le perchiste Renaud Lavillenie, le nageur Florent Manaudou, le cavalier Astier Nicolas. Les deux athlètes, retenus pour défiler en tête de la délégation tricolore, seront désignés par des "ambassadeurs" de chaque Fédération via un système de points. 

Pour les Paralympiques, du 24 août au 5 septembre, ils sont sept à concourir pour deux places : Stéphane Houdet (tennis fauteuil), Sandrine Martinet (parajudo), Perle Bouge (paraaviron), Nantenin Keita, Pierre Fairbank (paraathélisme), David Smetanine (para natation), Souhad Ghazouani (para développé couché).

Les deux binômes seront annoncés fin juin. Seule certitude : une athlète féminine prendra la suite de Laura Flessel, troisième et dernière Française à avoir porté le drapeau tricolore aux Jeux d'été. En 2016, l'ancienne escrimeuse nous avait donnés sa définition d'un bon porte-drapeau. "C'est avant tout un bon capitaine. À la fois au sein du groupe France, mais aussi avec l'extérieur", assurait-elle. "Il faut qu'il ait une vraie stature à l'international, que son nom évoque aussi un peu la crainte pour les nations concurrentes. En 2012, dès la cérémonie d'ouverture, j'avais l'impression qu'on disait aux autres : 'Attention, la France est là et elle vient pour gagner.' Ça a parfaitement lancé les Jeux." Preuve que ce n'est pas un choix à faire à la légère. 

Vous aimez le sport ? Découvrez le podcast du "club Margotton" où les plus grands athlètes, se livrent au micro de Grégoire Margotton

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée !

Club Margotton, c'est un micro tendu vers l'excellence. Le récit de destins hors du commun. Ils ou elles ont enflammé des stades, repoussé leurs limites... Athlètes, entraîneurs, dirigeants, leurs parcours nous a fait vibrer et ils ont un peu changé nos vies. Ces femmes et ces hommes, pas comme les autres, se livrent au micro de Grégoire Margotton.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : "L'été peut devenir un cauchemar" à cause des variants, selon l'infectiologue Karine Lacombe

Avignon : un policier tué par balles dans le centre-ville, le tireur en fuite

Météo estivale pour quasiment tout le monde ce week-end, des pointes à 32°C attendues !

Les brocantes et vide-greniers sont-ils maintenus ? Le 20H vous répond

Avignon : qui était le policier abattu ?

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.