JO de Pyeongchang : dénouement cruel pour Kevin Rolland lors de la finale du ski halfpipe

DÉSILLUSION – Alors qu’il s’était hissé en finale du ski halfpipe, le Français Kevin Rolland a annihilé ses chances de médaille en chutant lors de ses trois essais. Très déçu, il peinait à retenir ses larmes à l’issue de l’épreuve.

Des blessures en pagaille avaient parasité sa préparation. Pas de quoi décourager pour autant Kevin Rolland. Au grand étonnement des observateurs, le skieur français s’était bel et bien aligné au départ de la finale du ski halfpipe ce jeudi, après s'être classé 7e des qualifications. Mais sa détermination n’a pas suffi puisqu’il est tombé lors de ses trois tentatives, laissant tout le loisir à l’Américain David Wise de conserver son titre olympique. Son compatriote Alex Ferreira et le Néo-Zélandais Nico Porteous complètent le podium. 


En définitive, Kevin Rolland n’a pas pu réellement défendre ses chances lors de cette finale. Il a d'ailleurs été pris en charge par les secouristes après avoir lourdement chuté lors de son troisième essai. Le pire, selon ses dires : "La dernière chute m’a bien anéanti, déplore-t-il au micro de France 2. Forcément, je suis un peu au fond du trou parce que je voulais au moins poser un run et montrer de quoi j’étais capable". Et celui qui avait décroché le bronze aux JO de Sotchi d’évoquer l’une des raisons de sa déroute, les yeux mouillés par les larmes et la voix tremblante : "Ce switch double, c’est là-dessus que je suis tombé à l’entraînement. Du coup, j’avais des séquelles mentales".

Ce n’était décidément par le bon jour pour les Français. Thomas Krief a finalement dû abandonner la finale après avoir chuté lors de son premier run. Il souffre de "très grosses douleurs à l'ischio-jambier gauche", d’après un membre du staff tricolore cité par l'AFP.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Jeux olympiques d'hiver 2018 : le monde a rendez-vous à Pyeongchang

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter