JO de Tokyo : l'or pour Boucheron et Androdias en aviron malgré leur "plus mauvaise course"

Une nouvelle médaille d'or pour la France aux JO de Tokyo. C'est un binôme qui l'a décrochée en aviron.

ENTRE POTES - Favoris des Jeux, les rameurs tricolores Hugo Boucheron et Matthieu Androdias ont tenu leur rang. Ils ont décroché l'or du deux de couples, mercredi 28 juillet, sur le bassin de Sea Forest, après leur "plus mauvaise" course dans ces JO. La France compte désormais trois titres olympiques à Tokyo.

Ils avaient imaginé une toute autre course. Au lendemain de l'or de la judoka Clarisse Agbégnénou, les rameurs Hugo Boucheron et Matthieu Androdias ont enchaîné, mercredi 28 juillet, avec le titre olympique de deux de couple, dans le bassin de Tokyo. Au beau milieu de la nuit en France, le duo, déjà champion du monde 2018 et double champion d'Europe (2018 et 2021), s'est arraché pour devancer les Pays-Bas et la Chine, en tête à mi-course, malgré leur "plus mauvaise" course de ces Jeux. 

Cette médaille d'or leur permet de rejoindre Jérémie Azou et Pierre Houin, titrés en deux de couple poids légers aux Jeux olympiques de Rio en 2016, mais surtout de mettre fin à une disette pour le deux de couple qui durait depuis 2004 et le sacre de Sébastien Vieilledent et Adrien Hardy à Athènes. Ils offrent, par ailleurs, à la France son troisième titre et sa huitième médaille dans cette quinzaine.

Toute l'info sur

Tokyo 2021 : des JO sous le signe du Covid

"Aujourd'hui, on décroche l'étoile qu'on visait depuis longtemps. C'est une médaille entre potes, qu'on est allé chercher avec le lien" qu'on a construit au fil du temps, a réagi le duo tricolore bien rodé depuis 2015. Pourtant, la course pour la médaille, tout comme leur parcours, n'a pas été un long fleuve tranquille. Partis en tête, les rameurs, sacrés champions d'Europe en avril pour la deuxième fois, ont commis deux "fausses pelles" (coup de rame hors de l'eau), une chacun, qui auraient pu leur être fatales. 

On a tout fait au physique- Hugo Bucheron, rameur tricolore

Le deux de couple français a ainsi vu revenir les Chinois Liang Zhang et Zhiyu Liu et les Néerlandais Melvin Twellaar et Stef Broeninck au premier kilomètre. Produisant leur effort, ils sont ensuite repassés deuxièmes aux 1500 m, derrière la paire néerlandaise, avant de reprendre la tête dans les derniers mètres. "C'est tellement éloigné de la course qu'on voulait faire", ont-ils expliqué au micro de France Télévisions. "On a compensé avec l'envie. C'était une course super collective. C'était horrible, on a fait des fautes. On a tout fait au physique. Ce n'était pas une course de puristes, sûrement la plus mauvaise course."

Dans les derniers 500 mètres, "l'adrénaline était énorme, je les voyais du coin de l'œil. Alors on a envoyé tout ce qui nous restait, et à la fin on ne savait même pas si on avait gagné", a avoué Matthieu Androdias. Mais quand les deux partenaires tricolores voient "France" s'afficher en tête sur le tableau des résultats, c'est la libération. Sur le podium, très émus, ils n'ont pu retenir une petite larme. "J'ai craqué en pensant à tout le chemin qu'on a parcouru pour en arriver là, repensant à toutes les baffes qu'on s'est prises. Mais il fallait en passer par là. Notre frustration, on a en fait un carburant." Record olympique à la clé.

Après avoir terminé premiers de leur série puis de leur demi-finale, ils ont tenu leur rang  en finale. Les deux hommes n'excluent pas de continuer jusqu'à Paris 2024. "On a encore des choses à faire. On n'est pas encore la meilleure version de nous-mêmes", a-t-il conclu. "J'ai envie de voir jusqu'où on peut aller." Nous aussi.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Soldat tué au Mali : le caporal-chef Maxime Blasco, un militaire de 34 ans au parcours "admirable"

Pneus hiver ou chaînes obligatoires : voici la carte des départements concernés

REVIVEZ - "Danse avec les stars" : la chanteuse Lola Dubini est éliminée dès son premier prime

Éruption du volcan aux Canaries : comment expliquer l'arrivée en France du nuage de dioxyde de soufre

EN DIRECT - Covid-19 : 7980 personnes hospitalisées, dont 1571 en soins critiques

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.