Jeux paralympiques : les bourdes de Patrick Montel

Jeux paralympiques : les bourdes de Patrick Montel

DirectLCI
POLEMIQUES – Quelques jours après la mise en garde du CSA concernant des propos jugés sexistes de la part de Philippe Candeloro et Nelson Monfort à Sotchi, voilà qu'une autre polémique enfle. Plusieurs bourdes de Patrick Montel lors des Jeux paralympiques pourraient valoir de nouveaux soucis à France Télévisions.

Les critiques continuent de pleuvoir. Dans le sillage des propos jugés sexistes de Philippe Candeloro et Nelson Monfort lors des épreuves sur glace des JO de Sotchi (du 7 au 23 février dernier), voici que France Télévisions est confrontée à une nouvelle polémique.

Sur les réseaux sociaux, de nombreuses personnes demandent que le CSA se penche sur de nouveaux dérapages d'un consultant sportif du groupe audiovisuel : ceux de Patrick Montel, lors des Jeux paralympiques qui ont pris fin dimanche dernier.

Une gaffe ça arrive, mais plusieurs...

En effet, à plusieurs reprises, celui qui prête d'habitude sa voix aux exploits français lors des grandes épreuves d'athlétisme, a été beaucoup moins inspiré lorsqu'il s'est agi de commenter les compétitions handisport. Comme c'était le cas lors en 2012 à Londres. Ainsi, lors du 10 kilomètres de ski assis, Montel s'était exprimé "Là il y a un problème, il y a un problème. Ils en ont plein les bottes !"...

Cette maladresse rappelle d'ailleurs celle de François Hollande lors des Jeux paralympiques d'été à Londres, durant lesquels le président de la République, alors fraîchement élu, avait demandé à Assia El Hannouni, athlète non-voyante médaillée d'or en athlétisme, si elle l'avait "vu" dans les tribunes du stade.

"Les bras lui en tombent !"

Des gaffes qui peuvent arriver, mais qui, lorsqu'elles se multiplient, s'apparentent au minimum à de la légèreté dans le traitement de l'information. Et c'est bien ce qui est reproché au journaliste de France Télé qui a été l'auteur de plusieurs sorties malheureuses à Sotchi.

Lors de l'épreuve de biathlon en fauteuil, Montel a lâché au sujet d'un participant : "Il a déjà 2,5 km dans les jambes !". Pire, alors qu'il commentait la performance d'Alexander Vetrov, un skieur manchot, Montel s'est exclamé, "c'est terminé pour Vetrov ! Les bras lui en tombent !" Autant de bourdes qui ont déclenché l'ire des téléspectateurs qui espèrent que le CSA va là aussi adresser une "mise en garde ferme" à l'audiovisuel public et à son service sports.
 

La précédente bourde de Montel à Londres :

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter