JO 2016 : "Des dizaines d'athlètes dopés vraisemblablement" privés de Rio selon le président du CIO

JO 2016 : "Des dizaines d'athlètes dopés vraisemblablement" privés de Rio selon le président du CIO

DOPAGE – Dans une tribune publiée par le quotidien Le Monde, le président du CIO, Thomas Bach, a révélé que des dizaines d’athlètes seraient vraisemblablement empêchés de participer aux Jeux olympiques de Rio en référence aux 31 sportifs contrôlés positifs lors des JO de Pékin en 2008.

Le CIO monte au créneau. Au lendemain de la révélation de 31 nouveaux cas de dopage détectés lors des JO de Pékin en 2008, le Comité international olympique et son président ont décidé de taper du poing sur la table. Dans une tribune publiée par le quotidien Le Monde, Thomas Bach a déclaré que certains des athlètes contrôlés positifs pourraient faire une croix sur les prochains JO de Rio.

"Des dizaines d'athlètes dopés (seront) vraisemblablement empêchés de participer aux jeux Olympiques de Rio de Janeiro" cet été a déclaré mercredi le président du Comité international olympique (CIO), Thomas Bach, en mettant la pression sur l’athlétisme russe, également dans l’œil du cyclone. Pour justifier ces futures interdictions, M. Bach fait référence aux échantillons des JO de Pékin 2008 et de Londres 2012 qui ont donné lieu à des nouvelles analyses, "selon les méthodes scientifiques les plus récentes". Dans un communiqué mardi, le CIO avait précisé que 454 échantillons de Pékin avaient donné lieu à 31 contrôles positifs, sur des sportifs de douze pays et de six disciplines.

Les résultats de l'enquête de l'AMA influenceront la nature de la participation d'athlètes russes aux JO de Rio

Concernant les récents aveux de Grigori Rodtchenkov, l'ancien patron du laboratoire antidopage russe, désormais exilé aux Etats-Unis, selon qui des dizaines d'athlètes russes, dont 15 médaillés olympiques, avaient profité d'un système de dopage organisé et supervisé par Moscou et ses services secrets lors des Jeux de Sotchi, en 2014, Thomas Bach a parlé mercredi dans Le Monde d'"allégations très détaillées et par conséquent très inquiétantes".

"Si l'enquête (demandée à l'Agence mondiale antidopage, AMA) devait confirmer la véracité de ces allégations, cela révélerait une nouvelle dimension choquante du dopage, assortie d'un degré de criminalité sans précédent", a insisté le patron de l'olympisme mondial, en précisant que le CIO "réagirait en s'appuyant sur sa politique de tolérance zéro". Les résultats de l'enquête de l'AMA concernant les JO de Sotchi "influenceront fortement la nature de la participation d'athlètes russes aux JO de Rio", a d'ailleurs menacé M. Bach. Une déclaration inquiétante pour les athlètes russes, dont la participation aux Jeux de Rio de Janeiro devrait être décidée par l'IAAF le 17 juin à Vienne.

EN SAVOIR + >> 31 athlètes contrôlés positifs aux JO de Pékin 2008

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : le cap des 10.000 personnes hospitalisées se rapproche, 1749 patients en soins critiques

Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron ?

VIDÉO - "Ça ne finit pas de tomber" : la galère des automobilistes bloqués par la neige sur l’A89

EN DIRECT - Présidentielle 2022 : Éric Zemmour reconnaît un geste "fort inélégant" au lendemain de son doigt d'honneur

Covid-19 : pourquoi l'OMS a-t-elle nommé le nouveau variant "Omicron" ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.