JO 2018 - Patinage artistique : Vanessa James et Morgan Ciprès, le couple français qui pourrait créer la surprise

JEUX OLYMPIQUES - Le couple s'est brillamment placé en embuscade pour décrocher une médaille en patinage artistique, ce mercredi 14 février à Pyeongchang. Vanessa James et Morgan Ciprès exécuteront leur programme libre, ce jeudi. Qui sont ces deux frenchies stars du patin ?

Ils étaient à deux doigts d'arrêter en 2016, mais ils ont décidé de continuer et rêvent désormais de médaille olympique. Vanessa James et Morgan Ciprès ne sont pas passés loin du découragement. A la fin de l'hiver 2016, James (30 ans) et Ciprès (26 ans), compagnons sur la glace depuis 2010, sont sur la même longueur d'ondes. Comme trois ans plus tôt, ils terminent au pied du podium des Championnats d'Europe. A peine mieux qu'en 2014 et 2015, deux éditions qui se sont terminées par des cinquièmes places. Le ras-le-bol s'empare d'eux. 

"On a reçu un mail sur le bilan de notre saison et les objectifs de la suivante, et c'était exactement la même chose, s'est souvenu la patineuse, auprès de l'AFP. Je me suis dit: 'Ce n'est pas possible'. Si c'est pour être quatrièmes, cinquièmes ou huitièmes, ça ne sert à rien, nos vies seront pareilles si on arrête parce qu'on n'a pas de récompense." "J'ai dit à Vanessa : 'Ça ne m'intéresse plus, je ne patine pas pour être quatrième'. C'est tellement de sacrifices, d'heures d'entraînement, de souffrance physique aussi... Le plaisir, on l'a quand on réussit mais pour que tout aille bien, il y a une grosse partie de souffrance", a précisé pour sa part, Morgan Ciprès. 


Dans un dernier sursaut, ils décident de s'exiler en Floride avec le médaillé de bronze aux mondiaux de 2002, John Zimmerman. Ce dernier leur indique qu'ils seront, tous deux, sa "priorité". Un discours qui a plu à nos patineurs français. Sous le soleil floridien, le couple travaille avec une équipe qui leur est dédiée : trois entraîneurs, Jeremy Barrett et Silvia Fontana en plus de Zimmerman, un chorégraphe et préparateur mental pour elle. 

Des relations désormais apaisées

Le véritable changement s'opère à propos des corrections à apporter au patinage du couple. Le premier chantier de leur nouvel entraîneur devient une priorité. Car entre le compétiteur acharné et perfectionniste et l'hypersensible à la confiance fragile, les choses sont loin d'être aisées. "Morgan mettait beaucoup de pression sur tout le monde, sur lui aussi. Il veut tout tout de suite et il veut toujours que ce soit parfait, alors il n'était pas super gentil parfois si je ratais", explique Vanessa James à l'AFP. Et ce changement d'entraîneur semble avoir été bénéfique : "Petit à petit, on a corrigé notre manière de travailler, de se parler. Morgan a compris que j'avais besoin de soutien. Notre relation est plus soudée", poursuit-elle. 


Bien leur en a pris car, depuis un an, cela leur sourit. Ils se sont offert leur première médaille internationale, en bronze, aux Championnats d'Europe et ont fait deux podiums en Grand Prix (3e au Canada et 2e à Grenoble). De quoi leur donner des ailes sur la glace de Gangneung avec des rêves de médaille plus réalistes que jamais. Cependant, il leur faudra batailler dur et être parfaits pour arriver à monter sur le podium. Entre les Canadiens et les Russes, la compétition s'annonce très dense. Mais ils le disent eux-mêmes, "tout est jouable". "On peut battre les gens quand ils font des erreurs, mais on peut les battre aussi quand ils patinent proprement", analyse la patineuse. Verdict, cette nuit, à 2h30 lors du programme libre. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Jeux olympiques d'hiver 2018 : le monde a rendez-vous à Pyeongchang

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter