JO 2024 : Los Angeles, la candidature qui pourrait faire l'ombre à Paris

JO 2024 : Los Angeles, la candidature qui pourrait faire l'ombre à Paris

CHALLENGE - Après le retrait de Boston, les Etats-Unis ont décidé d'officialiser la candidature de Los Angeles pour l'organisation des Jeux olympiques d'été 2024. La cité californienne devient donc une concurrente très sérieuse pour Paris.

Les Etats-Unis ne pouvaient pas laisser un siège vide. Après le retrait brutal de Boston en juillet, le Comité olympique américain (Usoc) a décidé de s'en remettre mardi soir à Los Angeles dans l'espoir d'organiser les Jeux olympiques d'été 2024 et de mettre ainsi fin à une disette commencée depuis 1996 et les JO d'Atlanta. "Los Angeles est vraiment une ville olympique, l'olympisme fait partie de notre ADN", a notamment martelé Casey Wasserman, le président du comité de candidature LA-2024, puisque la cité californienne avait déjà accueilli les Jeux en 1932 et 1984. 

"Los Angeles a montré par le passé qu'elle avait l'expérience pour réussir l'organisation de JO et qu'elle savait organiser des événements de dimension mondiale", a de son côté rappelé Scott Blackmun, le directeur général de l'Usoc. Pour preuve, la spectaculaire cérémonie d'ouverture des Jeux 1984 longtemps restée en mémoire et, évidemment puisque l'on est en Amérique, l'implication alors inédite des partenaires privés qui ont permis de dégager des bénéfices, ont marqué un tournant dans l'histoire olympique.

Los Angeles pourrait donner un coup de vieux à Paris

Ainsi, face à Paris, Rome, Hambourg et Budapest, qui ont déjà fait acte de candidature, LA fait office de concurrent très sérieux même si New York (JO-2012) et Chicago (JO-2016) ont enregistré récemment des échecs retentissants, d'autant que le faux-départ de Boston est dommageable en termes d'image pour les Etats-Unis. La ville du Massachusetts avait été initialement choisie par l'Usoc qui avait alors ignoré le dossier de Los Angeles, mais elle avait jeté l'éponge devant les énormes coûts qu'implique l'organisation d'un tel événement. 

Un poids financier que le projet Los Angeles semble plus à même de supporter avec un budget de 4,1 milliards de dollars (3,6 mds d'euros) et des recettes attendues de 4,8 milliards de dollars. Grâce, notamment, à la contribution du Comité internationale olympique, à la billetterie, aux partenariats et aux droits TV. Bref, LA a de quoi donner quelques sueurs froides à la candidature parisienne qui devra surtout se méfier de ne pas prendre un gros coup de vieux face au profil très moderne et ultra-connecté de la Cité des anges. 

À LIRE AUSSI
>>  La France a retenu les leçons de Paris 2012
>> 
Toute l'actu sport de metronews

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : un premier cas du variant Omicron détecté aux États-Unis

Présidentielle 2022 : les équipes d'Eric Zemmour partent à la chasse aux parrainages

Covid-19 : Doctolib saturé, comment réserver sa dose de rappel malgré tout ?

EN DIRECT - Présidentielle : "Eric Zemmour a créé sa campagne sur des propos chocs et il se plaint aujourd'hui"

Variant Omicron : le PDG de Moderna juge prématuré de se prononcer sur l'efficacité de la 3e dose

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.