VIDÉO - JO d'hiver : Julia Pereira de Sousa-Mabileau sur un nuage après sa médaille d'argent

SPORT
ÉMOTIONS - La jeune rideuse Julia Pereira de Sousa-Mabileau a décroché la médaille d’argent en snowboardcross, après avoir dû passer par les repêchages en qualification. C’est la septième médaille française des Jeux.

Sa journée olympique  avait difficilement commencé, elle a fini en apothéose. S’il ne s’agit "que" d’argent pour Julia Pereira de Sousa-Mabileau, le métal aura un goût incroyable au moment de croquer la médaille. A 16 ans, la rideuse d’Isola 2000 est allée chercher la septième breloque du clan français. Sans faire de bruit, alors que les regards n’étaient pas braqués sur elle. 


Chloé Trespeuch (cinquième de la finale), Charlotte Banks et Nelly Moenne-Loccoz (éliminées en demi-finale) portaient légitimement les plus grandes chances de médaille après les qualifications. De son côté, Julia Pereira de Sousa-Mabileau passait par le repêchage, après avoir signé le dix-huitième temps du run qualificatif. Ce contre-temps avalé, la jeune rideuse glissait jusqu’en finale après une deuxième place en quart une troisième place en demi-finale.

Et ouais, put***, pardon, j'ai une médaille d'argent aux Jeux Olympiques, quoi !Julia Pereira de Sousa, médaillée d'argent en snowboard

Invitée de la matinale sur LCI, Julia Pereira de Sousa est revenue sur l'après course. Un moment qu'elle a eu du mal à réaliser. "Juste après avoir décroché ma médaille, j'étais pas vraiment bien. J'étais un peu dans les nuages. Là, ça y est, la douche est prise, je suis changée, ça commence à redescendre, je commence vraiment à réaliser ce qu'il s'est passé et ouais, put***, pardon, j'ai une médaille d'argent aux Jeux Olympiques, quoi", dit-elle, en rigolant. Quant au succès des snowboarders français au Jeux, elle analyse cela, tout simplement : "On est les meilleurs, on a de bons entraineurs, de bonnes stations poru s'entrainer, on est des bosseurs". 

Dans tous les bons coups mais toujours discrète, la Française a haussé le ton en finale pour tenir sa place aux avant-postes sur l’ensemble du run. Deuxième au moment de franchir la ligne et les yeux trempés de larmes sous son masque, elle n’a pas vu sa partenaire Chloé Trespeuch, médaillée de bronze à Sotchi et vice-championne du monde, chuter à la réception du dernier saut.

Julia Pereira de Sousa-Mabileau est encadrée sur le podium par l’Italienne Michela Moioli, championne olympique, et la Tchèque Eva Samkova.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Jeux olympiques d'hiver 2018 : le monde a rendez-vous à Pyeongchang

Lire et commenter