JO d'hiver de Pyeongchang : l'or de la poursuite pour Martin Fourcade, 3e médaille pour la France

COCORICO - Impitoyable sur les skis et auteur d'un 19/20 au tir, Martin Fourcade a régné en maître incontesté sur la poursuite messieurs. Le porte-drapeau tricolore, revanchard après son échec sur le sprint dimanche, offre à la France sa troisième médaille, sa deuxième en or dans ces Jeux olympiques d'hiver de Pyeongchang.

Il avait prévenu ses concurrents, il a tenu parole. Quelques heures après sa désillusion sur le sprint messieurs dimanche, Martin Fourcade avait donné le ton de la journée qui l'attendait lundi. "Se servir de cette rage comme une énergie", avait-il écrit. Revanchard, le meilleur biathlète du monde ces dernières années a relevé la tête de la plus belle des manières. Parti comme une balle, malgré une 8e au sprint à 22 secondes sur l'Allemand Arnd Peiffer, vainqueur la veille, le Pyrénéen a rapidement comblé son retard avant de s'engager dans un numéro de soliste.

Avec un 19 sur 20 au tir, le porte-drapeau tricolore a accroché sa troisième médaille d'or olympique, devançant le Suédois Samuelsson et l'Allemand Doll. Avec désormais trois titres aux JO, le biathlète égale un certain Jean-Claude Killy, athlète le plus titré de l'histoire des Jeux d'hiver, qui était jusqu'alors le seul à avoir réussi pareille performance. À la bagarre pour le podium, et donc une médaille, Simon Desthieux aurait pu accompagner son ami Martin sur la boîte s'il n'avait commis la faute de trop au dernier tir. Le licencié de Lompnes termine 7e.

Une démonstration signée Fourcade

Champion olympique en titre de la poursuite à Sotchi en 2014, Martin Fourcade a commis sa seule erreur au tir lorsqu'il était déjà remonté en deuxième position. C'est après le premier tir debout qu'il s'est emparé de la première place. À cet instant, il comptait 30 secondes d'avance sur la concurrence. Le reste de la poursuite n'a été qu'une démonstration de son talent. Le poing levé, après le dernier tir debout, il a franchi l'arrivée en solitaire, drapeau français à la main. 


Oui, si vous en doutiez, le roi Fourcade est de retour. Oublé la contre-performance de dimanche, il compte bien marquer ses Jeux de son empreinte. Prochain rendez-vous jeudi avec le 20km, épreuve sur laquelle il avait été sacré lors des Jeux olympiques de Sotchi. Il n'est plus qu'à une médaille d'or de D'Oriola et Guadin, recordmans des JO d'été et hiver confondus.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Jeux olympiques d'hiver 2018 : le monde a rendez-vous à Pyeongchang

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter