JO d’hiver : Fourcade, Bochet et les médaillés obtiennent la défiscalisation de leurs primes

JO d’hiver : Fourcade, Bochet et les médaillés obtiennent la défiscalisation de leurs primes

SPORT
COUP DE POUCE - Après la grogne des athlètes participant aux JO d’hiver, le gouvernement a confirmé, mardi 16 octobre, la défiscalisation et la revalorisations des primes des médaillés des Jeux olympiques et paralympiques de Pyeongchang et ainsi se calquer sur les Jeux d’été.

Le monde olympique français avait grondé. Le gouvernement a lâché. Dans un communiqué rendu public ce mardi 16 octobre, le ministère des Sports annonce que le gouvernement a décidé de défiscaliser les primes des médaillés des Jeux Olympiques et paralympiques d’hiver de Pyeongchang 2018.


"S’agissant du traitement des primes des médaillés aux Jeux Olympiques et Paralympiques d’Hiver 2018, le Gouvernement a été sensible à la situation financière délicate de certains sportifs bénéficiaires ainsi qu’à l’appel à l’équité de traitement entre tous les artisans des succès sportifs français aux Jeux d’Eté comme d’Hiver. En conséquence et à l’instar des Jeux de Rio 2016, les primes des athlètes et de leurs guides seront exceptionnellement défiscalisées pour PyeongChang 2018."

En vidéo

Jeux olympiques d'hiver 2018 : grogne contre la défiscalisation des primes

A l’instar des Jeux de Rio 2016, les primes des athlètes et de leurs guides seront exceptionnellement défiscalisées pour PyeongChang 2018.Ministère des Sports

Les athlètes étaient vent debout contre le gouvernement depuis quelques semaines, à l’instar de Martin Fourcade (quintuple champion olympique de biathlon) ou de Marie Bochet (octuple championne paralympique de ski). Les deux athlètes avaient même écrit une lettre dans ce sens à la nouvelle ministre des Sports, Roxana Maracineanu.


Pour rappel, un athlète remportant l’or touche 50.000 euros, celui décrochant l‘argent 20.000 euros et enfin 13.000 euros pour une médaille de bronze. Une décision qui vient confirmer en outre le vote de députés le 9 octobre dernier, exonérant de façon complète et permanente ces primes.

Revalorisation

Mais le gouvernement ne s’est pas arrêté là. Il a décidé de revaloriser les primes des médaillé pour les futurs JO, à commencer par ceux de Tokyo en 2020. "Déterminé à favoriser le rayonnement du sport français dans la perspective des Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo 2020, de Pékin 2022 et bien sûr de Paris en 2024, le Gouvernement a par ailleurs décidé de revaloriser les primes de l’Etat qui seront versées aux athlètes médaillés de l’été comme de l’hiver, à leurs guides mais aussi à leur encadrement."


Si les sommes n’ont pas été communiquées, le gouvernement a d’ores et déjà annoncé qu’elles concerneront "en priorité les athlètes dont la situation financière est la plus fragile". C’est la première fois depuis 2008 que les sommes sont revues à la hausse.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Jeux olympiques d'hiver 2018 : le monde a rendez-vous à Pyeongchang

Sur le même sujet

Lire et commenter