JO d'hiver : interdit au Sud, le drapeau de la Corée du Nord flotte (exceptionnellement) sur Pyeongchang

RAPPROCHEMENT - Illégal, le drapeau de la Corée du Nord a été hissé au Sud, à quelques jours de la cérémonie d'ouverture des JO d'hiver de Pyeongchang. Une exemption, souhaitée par le CIO, qui intervient au moment où les athlètes nord-coréens sont arrivés sur place.

Un geste symbolique qui en dit long. Après des mois de tensions liées aux ambitions nucléaires de Pyongyang, et alors que les deux Corées sont toujours techniquement en guerre depuis 1953, le rapprochement se concrétise. En conséquence, le drapeau national du Nord a été hissé au Sud, à la faveur d'une dispense pour se conformer au protocole du Comité international olympique (CIO), voulant que les emblèmes de tous les participants soient visibles sur les sites.

Un drapeau provisoirement légal durant les Jeux

Cette exemption évite avant tout aux organisateurs des Jeux olympiques de Pyeongchang, qui se déroulent du 9 au 25 février, de ne pas enfreindre la législation en vigueur. En effet, en Corée du Sud, chanter les louanges du pays de Kim Jong-un est illégal et passible d'une peine de prison allant jusqu'à sept ans. Tout comme déployer la bannière du voisin du Nord. En attendant les cérémonies, où les emblèmes et les hymnes seront mis à l'honneur, le drapeau rouge, blanc et bleu de la Corée du Nord a été levé, jeudi 1er février, sur les sites des Jeux d'hiver et sur la place du village olympique, un jour après ceux de tous les autres pays en lice.

Cette initiative intervient le jour même de l'arrivée des athlètes nord-coréens à Pyeongchang. Le 25 janvier dernier, 12 hockeyeuses et trois officiels avaient foulé le sol sud-coréen pour les entraînements de l'équipe commune qui représentera les deux Corées durant la compétition hivernale. Jeudi 1er février, ils ont été rejoints par 10 skieurs et patineurs ainsi que 22 accompagnateurs au terme d'un vol habituellement interdit entre les deux pays.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Jeux olympiques d'hiver 2018 : le monde a rendez-vous à Pyeongchang

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter