JO d'hiver de Pyeongchang : Martinod, Fourcade, Papadakis-Cizeron... que peuvent (encore) espérer les Bleus ?

ON MISE SUR EUX - Après plus d'une semaine de compétition à Pyeongchang, la délégation française affiche dix médailles au compteur. Tout pile la moitié de l'objectif affiché, soit une vingtaine de breloques. Si ce bilan sera dur à atteindre, il n'en demeure pas moins possible. LCI liste les potentielles médailles tricolores à venir.

La France est encore dans les temps. Après un peu plus d'une semaine de compétition à Pyeongchang, la délégation française est actuellement à mi-chemin par rapport à l'objectif d'une vingtaine de médailles qu'elle s'est fixé avant le début des Jeux. Ce lundi 19 février, soit dix jours après le coup d'envoi des JO d'hiver, la France compte dix médailles, dont quatre en or, deux en argent et quatre en bronze. Quelles chances reste-t-il au clan français de réussir ce pari ? 


Pour appréhender cette ultime semaine, LCI dresse une liste des potentiels médaillés tricolores.

L'or à portée de mains

Ils font partie de ceux à qui l'or tend les bras. Doubles champions du monde et quadruples champions d'Europe, Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron font office de favoris en danse sur glace. Deuxièmes du programme court, lors duquel ils ont perdu de précieux centièmes à cause d'un problème de costume, les patineurs français ont encore toutes leurs chances de décrocher le titre olympique ce mardi (02h00) face à leurs rivaux canadiens Tessa Virtue et Scott Moir, provisoirement en tête. Sauf catastrophe, le podium est d'ores et déjà assuré. 


Outre le couple Papadakis-Cizeron en patinage artistique, la délégation française va devoir une nouvelle fois s'appuyer sur Martin Fourcade. Le porte-drapeau tricolore, déjà sacré en individuel à deux reprises, sur la poursuite et la mass-start, va clôturer sa quinzaine olympique par deux courses avec les copains du biathlon. L'athlète le plus titré des Jeux d'hiver va viser l'or en relais mixte ce mardi (12h15). Il s'élancera, enfin, sur le relais messieurs vendredi (12h15).

En vidéo

Le portrait en hashtag de Martin Fourcade

Si le quadruple médaillé d'or aux Jeux d'hiver fait le plein, les freestyleurs peuvent aussi envisager de monter sur la plus haute marche du podium. Chez les dames, la vice-championne olympique de half-pipe Marie Martinod est bien placée pour aller chercher l'or olympique ce mardi (02h30). Du côté de ces messieurs, Champion olympique en titre et triple vainqueur du Globe de cristal de la discipline, Jean-Frédéric Chapuis est un sérieux candidat à sa propre succession en skicross (mercredi, 05h15). Kevin Rolland, médaillé de bronze à Sotchi en 2014, a également des raisons d'y croire en finale du half-pipe (jeudi, 03h30). 

Objectif : podium

Derrière ces pourvoyeurs d'or, les prétendants tricolores au podium se bousculent. Parmi eux, on retrouve logiquement Alexis Pinturault, médaillé d'argent sur le combiné et bronzé sur le géant. Le skieur de Courchevel va avoir deux nouvelles opportunités de "colorer" un peu plus le bilan du ski alpin. D'abord, en individuel, en tentant de monter sur la boîte lors du slalom messieurs (jeudi 02h10). Puis, lors du Team Event - l'épreuve où concourent ensemble femmes et hommes - (samedi, 03h00), en faisant briller l'équipe de France, championne du monde en titre mais quelque peu ballottée par les performances de ses skieuses sur les pistes.

En vidéo

Le portrait hashtag d'Alexis Pinturault

En l'absence d'Ophélie David, la doyenne de la délégation, qui a déclaré forfait après une blessure au genou, en skicross (vendredi 05h15), tout va reposer sur Alizée Baron. La skieuse d'Orcière-Merlette s'était classée 20e aux Jeux de Sotchi mais est, à l'heure actuelle, l'une des meilleures skieuses mondiales de skicross. La surprise pourrait aussi venir de Marielle Berger-Sabbatel, fortes de ses belles performances en Coupe du monde, avec deux deuxième place. 


Toujours en skicross (mardi 05h15), chez les garçons cette fois, Arnaud Boloventa, médaillé d'argent à Sotchi lors de l'historique triplé tricolore, François Placé et Terence Tchiknavorian peuvent se hisser sur le podium derrière le maître de la discipline, Jean-Frédéric Chapuis.

Et s'ils créaient la surprise ?

Si toutes les médailles citées ont de grandes chances de terminer dans la besace tricolore, celles qui viennent le sont moins. C'est notamment le cas du combiné nordique tricolore. Alors qu'aucun Français n'a réussi à se hisser dans le Top 10 sur l'épreuve petit tremplin, et que les chances de bien figurer sont minimes sur le grand, les coéquipiers de Jason Lamy-Chappuis peuvent créer la surprise sur le relais (jeudi 11h20), leur objectif prioritaire lors de ces Jeux. 


À l'instar des Français engagés sur le combiné nordique, eux aussi ont une carte à jouer. Alexis Contin, monté sur le podium des trois derniers Championnats du monde, a été plutôt en retrait jusqu'ici (22e sur le 1500m et 11e sur le 5000m). Le patineur malouin va tenter l'exploit (oui, l'exploit) d'apporter à la France sa première médaille dans la discipline (samedi 12h00). Même chose pour Jean-Marc Gaillard. Médaillé de bronze sur le relais 4x10km avec ses camarades tricolores, le fondeur du pays Rochois va prendre le départ du 50km (samedi 06h00), avec l'ambition de ramener quelque chose pour sa dernière course olympique.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Jeux olympiques d'hiver 2018 : le monde a rendez-vous à Pyeongchang

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter