"Je voulais tout donner" : Perrine Laffont médaillée d'or en ski de bosses, la France ouvre son compteur aux JO d'hiver

COCORICO - Sensationnelle Perrine Laffont ! L'Ariégeoise a décroché l'or olympique sur l'épreuve féminine de ski de bosses ce dimanche 11 février aux Jeux de Pyeongchang. Elle offre à la délégation française sa première médaille après deux jours de compétition. "Je ne voulais pas avoir de regrets", a-t-elle lancé sur LCI après son triomphe.

La voilà la première médaille française de ces Jeux olympiques d'hiver de Pyeonchang. Encore sous le coup de la déception après la désillusion de Martin Fourcade lors du sprint messieurs, Perrine Laffont a offert à la délégation tricolore sa première breloque en ski de bosses.


Comme en 2006, à Turin, avec Sandra Laoura, le ski acrobatique a débloqué le compteur tricolore. L'Ariégeoise, première des qualifications vendredi, a tenu son rang lors d'une finale indécise. Au terme d'un dernier run maîtrisé, l'ancienne benjamine de l'équipe de France à Sotchi a décroché l'or olympique devant toute sa famille et son ancien coach.

Sur les traces d'Edgar Grospiron

Quatre ans après avoir raté son rêve olympique lors des Jeux organisés en Russie, alors qu'elle n'était âgée que de 15 ans, la Pyrénéenne "biberonnée au ski de bosses" a relevé la tête et concrétisé son ambition suprême. Brillante en qualifications, cette fille d'entraîneur de ski et présidente du club de bosses des monts d'Olmes est montée en puissance tout au long de cette finale (6e lors de la 1ère manche puis 3e dans la deuxième). Profitant de la défaillance de Britteny Cox, Perrine Laffont a devancé la tenante du titre olympique, la Canadienne Justine Dufour-Lapointe, finalement argentée, et la Kazakhe Yulia Galysheva médaillée de bronze,

Sous la neige du Phoenix Park, l'Ariégeoise a été plus efficace que spectaculaire. Plus propre et appliquée sur les bosses, elle s'est montrée la plus rapide sur son dernier run (29''36), évitant de reproduire les petites erreurs de ses adversaires. Vice-championne du monde 2017, Laffont s'est hissée sur la plus haute marche du podium pour décrocher la lune, son premier titre international. Interrogée par LCI quelques minutes après sa victoire, elle a notamment expliqué qu'elle voulait "juste tout donner et ne pas avoir de regrets". C'est chose faite.


Elle succède ainsi à l'illustre Edgar Grospiron, dernier titré en ski de bosses aux JO d'Albertville 1992, et devient à 19 ans la nouvelle étoile du ski acrobatique tricolore.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Jeux olympiques d'hiver 2018 : le monde a rendez-vous à Pyeongchang

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter