JO d’hiver : la fusion des équipes de hockey féminines des deux Corées passe mal en Corée du Sud

DirectLCI
CRISPATION - Douze joueuses nord-coréennes de hockey sur glace sont arrivées en Corée du Sud ce jeudi pour former une équipe unifiée aux prochains jeux Olympiques d'hiver. Mais les efforts de paix du président sud-coréen de centre-gauche Moon Jae-In sont loin de faire l'unanimité au Sud.

Elles ont passé la frontière par la route de Kaesong le sourire aux lèvres et un bouquet de fleurs dans les mains. Cela n’était plus arrivé depuis près de trente ans et, ce jeudi, le projet du président sud-coréen Moon Jae-In est devenu réalité : 12 joueuses de hockey nord-coréennes ont rejoint leurs 23 homologues du Sud pour s’entraîner et, in fine, former une équipe commune qui disputera les Jeux olympiques d’hiver de Pyeongchang qui s'ouvrent le 9 février. Mais derrière le symbole et les premières images, le mécontentement gronde en Corée du Sud.

Nous sommes absolument sans voix parce que le gouvernement nous prend au dépourvu et nous demande de jouer avec des inconnues aux JO.Un responsable de la Fédération sud-coréenne de hockey

Un chiffre pour le traduire : 60%, la nouvelle cote de popularité du président de centre-gauche, soit la plus basse depuis son entrée en fonction en mai 2017. Les enquêteurs du sondeur RealMeter imputent, de fait, ce recul à l’initiative de l'équipe unifiée, ainsi qu'au sentiment, largement répandu dans la population, que le gouvernement a fait trop de concessions pour arracher la participation du Nord. 

Un sentiment exacerbé par le fait que l’équipe féminine de hockey a toujours bénéficié d’un immense soutien populaire dans le pays, soutien qui est donc devenu inversement proportionnel à la cote de popularité de Moon Jae-In. Il faut dire que le président n’a pas arrangé son cas en expliquant publiquement que l’équipe féminine de hockey était bien placée pour intégrer d’autres sportifs puisqu’elle n’avait aucune chance de médaille. Avant de s’excuser. Trop tard.

"Les joueuses étaient déjà furieuses avant et trouvaient l'idée stupide. Nous sommes absolument sans voix parce que le gouvernement nous prend au dépourvu et nous demande de jouer avec des inconnues aux JO. C'est dur parce que les joueuses ont gagné leur place, et elles pensent qu'elles méritent d'aller aux JO. Et puis, vous avez des personnes ajoutées ensuite. Cela touche assurément nos joueuses", a en effet déclaré anonymement à Reuters un responsable de la Fédération sud-coréenne de hockey. Les hockeyeuses pointent, en outre, qu’il n’a jamais été question d’intégrer des Nord-Coréens à l’équipe masculine de hockey.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter