JO de Rio : déjà ''les pires'' de l'Histoire...

JO de Rio : déjà ''les pires'' de l'Histoire...

SPORT
DirectLCI
OLYMPISME - A deux ans des Jeux olympiques de Rio, le vice-président du comité international olympique estime vivre la ''pire préparation de sa vie'', entre retards de construction et menaces de manifestations.

Des préparations, il en a connues. Voilà 40 ans que John Coates baigne dans l'olympisme, entre le Comité international olympique (CIO) et le comité national australien. Pourtant, il n'en croit pas ses yeux. Après six visites à Rio de Janeiro, sur le site qui accueillera les Jeux Olympiques en 2016, celui qui est aujourd'hui vice-président du CIO le jure : cette préparation est ''la pire [qu'il] a vue'' de sa carrière.

C'est l'aveu qu'il a fait, mardi, lors du Forum olympique de Sidney. Avant de poursuivre : ''Je pense que la situation est pire qu'à Athènes'', en référence aux Jeux de 2004 pour lesquels la capitale grecque avait accumulé les retards dans la construction des sites et infrastructures. ''A Athènes, nous avions pour interlocuteur un gouvernement et quelques responsables municipaux. Ici, il y en trois et ils se coordonnent peu : l'Etat fédéral, le gouvernement de l'Etat de Rio et la ville.''

Des initiatives ''sans précédent'' pour aider Rio

Membre de la Commission de coordination du CIO, John Coates évoque également les ''problèmes sociaux'' et ''un pays qui a aussi à gérer la Coupe du monde qui arrive'' le 12 juin prochain, faisant écho aux déclarations de Michel Platini appelant au calme les Brésiliens, ainsi que l e retard dans la construction des stades qui inquiète la Fifa .

Le CIO a pourtant déjà beaucoup œuvré pour Rio, en prenant des initiatives ''sans précédent'', envoyant notamment plusieurs experts au sein du comité d'organisation local pour le guider. Malgré cela, la situation semble déjà tendue, à plus de deux ans de l'ouverture des Jeux Olympiques. 

Sur le même sujet

Lire et commenter