Paris 2024 : prix, date de mise en vente... maintenant qu'on a les Jeux, comment va s'organiser la billetterie ?

Paris 2024 : prix, date de mise en vente... maintenant qu'on a les Jeux, comment va s'organiser la billetterie ?

DirectLCI
DISCOUNT – En pleine campagne de promotion de la candidature parisienne, le comité d'organisation avait annoncé une politique ambitieuse concernant la billetterie pour assister aux épreuves : parmi les 13 millions de billets qui seront émis, certains le seront à 15 euros ! Au lendemain de l'officialisation de l'attribution des JO 2024 à Paris, LCI fait le point sur ces futurs tickets olympiques.

Rien n’est plus efficace que des tribunes vides pour détourner le regard d’une épreuve sportive. Soit cela nous interpelle, soit cela inspire un sentiment de tristesse qui retire tout enthousiasme au spectacle en soi. Ces images-là avaient beaucoup fait causer, au mois d’août dernier, durant les Jeux olympiques de Rio. Cet embarras-là, Paris veut absolument l’éviter, en vue de l’organisation de l’édition 2024, désormais acquise. 


Dès le mois de février dernier, le comité de candidature Paris 2024 a ainsi annoncé que, en cas de victoire, 13 millions de places seraient à pourvoir. Dont certaines à 15 euros ! Un prix plancher quoi qu'il arrive déjà moins cher que celui pratiqué à Londres en 2012 (23 euros), mais au niveau de ceux pratiqués à Rio l'an dernier (15 euros). 

En vidéo

Les chantiers d'ici 2024

La mise en vente de ces fameux tickets devrait débuter au cours du troisième trimestre 2023, pour des épreuves qui se dérouleront du 2 au 18 août 2024.

50 % des billets à moins de 50 euros

Dans une optique de rendre ces "Jeux accessibles à tous et notamment aux populations locales", le comité avait aussi précisé que 50% des billets coûteraient moins de 50 euros, et même 72% moins de 20 euros en ce qui concerne les Jeux Paralympiques. En outre, dans le dossier final que Paris à remis au Comité international olympique (CIO), tablait sur un budget d'organisation et des infrastructures temporaires de 3,6 milliards d'euros, qui ne prenait en compte qu'un remplissage de 85%. Un taux que Paris 2024 qualifie de "très prudent, sachant que l’Euro, la coupe du monde de rugby, les Championnats du monde d’athlétisme, Roland-Garros ou les Mondiaux de handball" ont dépassé ce seuil. 

En vidéo

JO 2024 : Paris sacrée, Teddy Riner jubile

À Londres, en 2012, le taux de remplissage était carrément de plus de 95%. À Rio, en 2016, en revanche, il a chuté à 82% (et encore, le chiffre pourrait avoir été gonflé). Pourquoi cela ? En Angleterre, on était allé jusqu’à laisser les volontaires et les forces de sécurité s'installer aux places libres. Au Brésil, en revanche, on avait préféré garder des places disponibles en espérant des recettes de dernière minute...

Plus d'articles

Sur le même sujet