Judo : Teddy Riner fracasse le poignet d'un entraîneur en s'échauffant

SPORT

JUDO – En pleine préparation pour les Jeux olympiques de Rio, Teddy Riner se donne à 100% à l’entraînement. Au point d’envoyer son entraîneur Larbi Benboudaoud à l’hôpital après lui avoir fracassé le poignet gauche à l’échauffement.

C’est ce qu’on appelle les risques du métier. A moins de quatre mois des Jeux olympiques de Rio, Teddy Riner est en pleine forme et l’entraîneur national Larbi Benboudaoud a récemment fait les frais de la force surhumaine du judoka français champion olympique en 2012. On se trouve en Turquie le dimanche 3 avril pour le Grand Prix de Samsun et Riner demande alors à Benboudaoud de l’échauffer.

"Tout était en puzzle dans mon poignet"

Jusqu'ici tout va bien, mais au moment de la réalisation d’une action, le colosse de 140 kilos (oui quand même) tombe sur l'ancien champion du monde des -66 kg qui se retrouve avec la main gauche retournée. Bilan des courses ? Un séjour à l’hôpital pour Benboudaoud, qui a eu les ligaments du poignet gauche arraché, et fut contraint de se faire poser quatre broches le poignet du coach.

A LIRE AUSSI >> La déclaration d'amour de Teddy Riner à sa maman

"Mon poignet a gonflé tout de suite. Dès que je suis rentré à Paris, je suis allé à l'hôpital et j'ai été opéré. Tout était en puzzle dans mon poignet", a raconté le coach, attaché à l'équipe de France féminine et qui gardera une attelle pendant six semaines. "J'ai 42 ans et c'est la première fois que je passe une nuit à l'hôpital", a souligné avec le sourire le coach. "Teddy était très embêté". Si le Français, champion du monde à 8 reprises, est habitué à s'entraîner avec des judokas poids légers pour apprendre de leur rapidité, il n'a pas caché sa contrariété d'avoir blessé l'entraîneur. "C'est la première fois depuis que je m'entraîne avec les légers que ça m'arrive." Finalement, c'est presque ça le plus étonnant.
 

Lire et commenter