Chantage à la sextape : Benzema qualifie son renvoi en correctionnelle de "mascarade"

Chantage à la sextape : Benzema qualifie son renvoi en correctionnelle de "mascarade"

RÉACTION - Quelques heures après l'annonce de son renvoi devant le tribunal correctionnel dans l'affaire du chantage à la sextape à l’encontre de son ancien coéquipier Mathieu Valbuena, Karim Benzema a réagi en qualifiant cette décision de "mascarade" sur Instagram.

Après l’annonce ce jeudi du parquet de Versailles du renvoi Karim Benzema devant le tribunal correctionnel dans l’affaire de chantage à la sextape à l’encontre de son ancien coéquipier Mathieu Valbuena, à une date encore indéterminée, l’attaquant du Real Madrid a réagi sur Instagram. Dans une story postée sur son compte, le numéro 9 de la Maison Blanche écrit : "Bon alors c'est pour quand la mascarade, hein ?". Un message accompagné d’un émoji de deux épées croisées et d’une flamme.

Plus tôt dans la journée, l’avocat de Karim Benzema, Me Sylvain Cormier, avait dénoncé un "acharnement" et une "décision absurde" : "Nous ne sommes malheureusement pas surpris. Il s'agit d'une décision aussi absurde que prévisible". Pour le moment, le Real Madrid n’a pas communiqué sur le sujet. De son côté, le conseil de Mathieu Valbuena, Me Paul-Albert Iweins, a qualifié ce renvoi de "suite logique de l'instruction qui a parfaitement établi la participation des différentes personnes".

Toute l'info sur

Affaire de la sextape de Mathieu Valbuena

Lire aussi

Dans cette affaire qui remonte à novembre 2015, Karim Benzema est accusé d'avoir fait chanter son coéquipier Mathieu Valbuena à propos d'une vidéo à caractère sexuel. Poursuivi pour "complicité de tentative de chantage", Karim Benzema encourt jusqu'à cinq ans d'emprisonnement et 75.000 euros d'amende. Quatre autres hommes sont également poursuivis pour "tentative de chantage" et l'un d'entre eux pour "abus de confiance" également.

Le nouvel épisode du podcast CLUB MARGOTTON : Lilian Thuram, la mission d'une vie.

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée !

Bien sûr, il a été champion du Monde de Football en 1998. Il a porté 142 fois le maillot de l’équipe de France. Un record. Pourtant, très tôt, il a regardé au-delà du ballon rond et su que son statut lui permettrait d’être une voix forte de la lutte contre les discriminations. Aujourd’hui, c’est son combat quotidien. Lilian Thuram écrit, il s’engage et lorsqu’il prend le temps de se confier, c’est de l’émotion à fleur de peau, une belle matière à réflexion.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 16.600 cas ces 24 dernières heures

ENTRETIEN EXCLUSIF - Brigitte Macron se confie sur son expérience du Covid-19

Fin du "Muslim ban", retour dans l'accord de Paris... ce que Joe Biden fera dès son investiture

Variants du coronavirus : faut-il privilégier le masque FFP2 dans les lieux à risques ?

À quoi ressemblent les dernières heures de Donald Trump à la Maison-Blanche ?

Lire et commenter