Il grimpe deux fois l'Everest en une semaine, sans oxygène

Il grimpe deux fois l'Everest en une semaine, sans oxygène

EXPLOIT - Le champion d'alpinisme Kilian Jornet vient de réussir une première : grimper le toit du monde deux fois en moins d'une semaine, sans oxygène. Lors de sa deuxième ascension, il était même à quelques minutes de battre le record de vitesse de l'ascension de l'Everest.

Surnommé "l'ultra-terrestre", le sportif espagnol Kilian Jornet a accompli le 27 mai dernier un exploit inédit : gravir l'Everest deux fois en une semaine, sans oxygène. Le 27 mai, il effectuait sa deuxième ascension du plus haut sommet du monde, culminant à 8.848 mètres, en 17 heures, depuis le camp de base avancé (6.400 mètres), à quelques minutes seulement du record de rapidité détenu par Hans Kammerlander depuis 1996 (16h45).

"Je suis tellement content d'avoir fait le sommet à nouveau ! Aujourd'hui, je me sentais bien, bien qu'il y ai eu beaucoup de vent. C'était difficile de progresser rapidement. Je pense que gravir le sommet de l'Everest deux fois en une semaine sans oxygène ouvre de nouvelles possibilités en alpinisme, et je suis vraiment heureux de l'avoir fait", affirmait Kilian Jornet à son retour au camp de base.

Lire aussi

En vidéo

L'Everest, une histoire vertigineuse

Sa première ascension avait été ralentie par des problèmes d'estomac. Parti du monastère de Rombuk, situé à 5.100 mètres, le 21 mai dernier, il a atteint le toit du monde en 26 heures, contre environ trois jours pour des alpinistes acclimatés. Lors de sa descente, il s'était alors arrêté au camp de base pour récupérer de ce premier effort.

Cette première ascension représentait déjà une prouesse, explique L'Équipe, car Kilian Jornet était vraisemblablement le premier homme à gravir l'Everest depuis une altitude si basse en style alpin, c'est-à-dire sans corde fixe, sans matériel lourd et d'une traite, sans faire d'étape par les camps d'altitude intermédiaires. 

Lire aussi

Ces deux performances font partie du projet "Summits of life" de Kilian Jornet, dans lequel le sportif gravit en des temps souvent records les sommets les plus prestigieux du monde. Il a déjà établi des records de rapidité pour l'ascension du Mont Blanc, du Cervin (Suisse), du mont McKinley (Alaska), de l'Aconcagua (Chili) et du Kilimanjaro (Tanzani). 

Avant de se faire connaître comme alpiniste, Kilian Jornet s'était illustré dans une autre discipline extrême, l'ultra trail, en établissant de nombreux records de course à pied sur des distances pouvant dépasser les 100, voire 200 kilomètres. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron ?

EN DIRECT - Covid-19 : une "course contre la montre" est engagée contre le variant Omicron, prévient Ursula von der Leyen

"Dites à vos copains non vaccinés qu’ils commencent à nous saouler" : la charge de Patrick Bruel en plein concert

EN DIRECT - Crise des migrants : les ministres européens réunis ce dimanche sans leur homologue britannique

Affaire Hulot : Matthieu Orphelin, porte-parole de Yannick Jadot, "mis en retrait" de la campagne d'EELV

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.