La F1 est à Jerez en pensant à "Schumi"

La F1 est à Jerez en pensant à "Schumi"

DirectLCI
RENTREE – Tandis que la plupart des écuries se sont donné rendez-vous dans le Sud de l'Espagne pour les premiers essais hivernaux, la santé de Michael Schumacher continue de préoccuper les pilotes. Et malgré la course aux derniers réglages avant le début de la saison en mars, tous multiplient une nouvelle fois leurs messages de soutien.

Un mois déjà. Depuis ce tragique 29 décembre, et sa violente chute entre deux pistes de ski de Méribel, l'état de santé de Michael Schumacher, toujours plongé dans le coma, préoccupe le monde entier et plus particulièrement celui de la F1 . Alors que depuis mardi, pilotes et écuries testent à Jerez (Andalousie) la version 2014 de leurs nouveaux bolides (moteurs et designs complètement repensés), en vue du début de saison en Australie le 16 mars, des nouvelles en provenance du CHU Grenoble leur sont parvenues.

Sabine Kehm, l'attachée de presse de l'ancien champion, a confié à l' AFP que la santé de Schumacher n'avait pas évolué depuis le dernier bulletin de santé, publié le 17 janvier. L'état du pilote allemand y était qualifié de "stable" et non plus de "critique" comme auparavant. Sans autre précision.

"Il peut rester dans le coma ou se réveiller"

Un silence pesant qui amène docteurs et spécialistes du cerveau à s'exprimer de plus en plus dans les médias ces derniers jours afin d'évoquer leurs craintes quand au devenir du septuple champion du monde de Formule 1 après avoir quatre semaines de coma.

Le Pr Gérard Audibert, responsable de l'unité de réanimation neurochirurgicale du CHU de Nancy, explique ainsi : "Quand on enlève doucement la sédation et que la pression reste correcte, cela détermine l'arrêt complet du coma artificiel. Le patient revient alors à son état de base clinique. Il peut rester dans le coma, cela arrive, ou bien se réveiller progressivement."

#KeepFigthingMichael

Une seconde alternative que souhaitent de leurs vœux l'ensemble des acteurs de la F1. Depuis l'Espagne, Sebastian Vettel, son compatriote surnommé "Baby Schumi", a notamment déclaré qu'il "faut prier, souhaiter et espérer qu'un miracle va se produire, qu'il va se réveiller comme si de rien n'était, comme il était auparavant".

Même son de cloche pour Niki Lauda, triple champion du monde dans les années 1970-1980 et désormais dans le staff de Mercedes, qui a assuré suivre "chaque jour les progrès de Michael" et espère "bientôt [lui] parler". Les monoplaces de la dernière écurie de Schumacher (de 2010 à 2012) seront d'ailleurs floquées du message " #KeepFightingMichael " lors de ces essais d'avant saison. Un H-tag qui permettra aux fans du pilote de manifester eux aussi leur soutien sur Twitter.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter