La France privée de Batum et Gobert pour le tournoi de qualification olympique ?

La France privée de Batum et Gobert pour le tournoi de qualification olympique ?

BASKET – Après avoir accroché le bronze lors de l'Euro, l'équipe de France de basket se voit dans l'obligation de passer par un tournoi de qualification si elle souhaite participer aux JO de Rio. Et certains cadres pourraient faire l'impasse sur ce rendez-vous crucial.

La France a terminé son Eurobasket disputé à domicile, avec le sourire. La médaille de bronze arrachée dans le match pour la troisième place face à la Serbie a permis d'adoucir l'énorme amertume résultant de la défaite en demi-finale contre l'Espagne après prolongation, mais celle-ci ne donnera pas un accès direct aux Jeux Olympiques de Rio, l'objectif annoncé par Tony Parker et ses coéquipiers. Et dès à présent, les soucis commencent.

Les Bleus sont dans l'obligation de disputer et remporter le tournoi de qualification olympique (trois poules de six équipes, chaque vainqueur de poule composte son billet pour les JO), qui se déroulera du 5 au 11 juillet 2016, s'ils souhaitent mettre le cap sur le Brésil l'été prochain. La tache ne sera déjà pas aisée compte tenu du plateau extrêmement relevé : la Serbie, la Grèce, l'Italie le Canada ou encore l'Angola seront de la partie, en attendant les trois wild cards distribuées aux organisateurs de cette compétition. Mais le principal chantier de l'été à venir est à regarder du côté de l'effectif concocté par Vincent Collet.

Vincent Collet devra également jongler avec un calendrier complexe

Tous les joueurs de l'équipe de France de basket ont fait part de leur désir de disputer ce tournoi, mais entre cette volonté affichée et la réalité des choses, notamment celle de la NBA, la problématique est toute autre. Si Parker, qui compte se retirer à l'issue des JO, a donné son aval - "Quoi qu’il arrive, je viendrai au TQO" - les présences de Nicolas Batum, Rudy Gobert, Evan Fournier, fer de lance de cette équipe, paraissent beaucoup plus hypothétiques en raison de leur situation contractuelle avec leurs différentes franchises NBA. "Pour ceux qui seront en plein renouvellement de contrat NBA, cela peut poser de gros problèmes. Aucune signature de contrat n'est possible avant le 10 juillet, à la fin du TQO. A partir de début juillet, ils sont donc sans franchise et donc pas assurés et cela peut durer un moment", explique Patrick Beesley, le DTN, dans L’Equipe.

A LIRE AUSSI >> La France se console avec la médaille de bronze

Cette situation n'est pas sans rappeler celle de Nicolas Batum en juillet 2012, longtemps privé d'entraînements et de matches avant les Jeux Olympiques de Londres, suite à l'absence d'une assurance qui aurait pu couvrir une probable blessure. La Fédération française de basket se réserve le droit de payer les primes d'assurances, mais ces dernières risquent d'être très élevées. L'absence de ces trois cadres conjuguée au calendrier démentiel de la NBA – Finales NBA jusqu'à la mi-juin – ainsi que celui de la Pro A, devraient rendre les nuits de Vincent Collet plutôt agitées.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : les Français réticents à utiliser le vaccin Moderna, dont on aura pourtant besoin pour la 3e dose

EN DIRECT - Covid-19 : 10 millions de Français ont fait leur dose de rappel, selon Olivier Véran

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

VIDÉO - Indonésie : l'éruption du volcan Semeru fait fuir des milliers d'habitants de Java paniqués

Saône-et-Loire : une adolescente meurt électrocutée avec le chargeur de son téléphone portable

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.