La Grande Odyssée : une relation forte entre l’homme et les chiens

La Grande Odyssée : une relation forte entre l’homme et les chiens
La Grande Odyssée : l'aventure grandeur nature

La Grande Odyssée Savoie Mont Blanc s'élance samedi et promet une belle aventure aux concurrents. Dans ce type de compétition, comme lors des entraînements, le musher et son attelage sont liés de manière incomparable, au sein d’une relation presque magique qui constitue la caractéristique principale de la course en chiens de traîneaux.

Le sport de traîneau à chiens est la seule discipline sportive dans laquelle l’homme et le chien partagent le même effort. Lorsque la piste monte, le musher court dans la neige à côté de ses chiens afin de soulager le traîneau de son poids et le pousse même parfois dans les pentes les plus abruptes. En descente, il doit manœuvrer ce dernier comme le ferait un skieur, afin de bien négocier les virages à une vitesse rapide. Sur terrain plat, le musher "pédale" : en balançant le poids de son corps, il aide ses chiens en poussant sur une de ses jambes.

Toute l'info sur

La Grande Odyssée : l'aventure grandeur nature

Suzuki toujours dans l’aventure de la Grande Odyssée Savoie Mont-Blanc

Une voix : la voix du maître

Que ce soit en compétition, comme lors de La Grande Odyssée Savoie Mont Blanc, ou à l’entraînement, les chiens attelés n’obéissent qu’à la voix de leur maître. Il est donc fondamental que celui-ci ait une relation de confiance parfaite avec ses chiens, en particulier avec les chiens de tête. De plus, l’objectif étant malgré tout d’aller le plus vite possible, tout repose sur l’envie des chiens. Envie de courir (ils l’ont toujours). Envie de se surpasser (ils l’ont lorsqu’ils sentent que le musher est content et les encourage).

Lire aussi

Une complicité totale

Il faut monter sur un traîneau pour comprendre la relation forte qui unit forcément le musher et les chiens. Est-ce de la simple obéissance ? Non… preuve en est que nombre de très bons mushers sont des femmes. Douces avec leurs chiens, leur intonation de voix les réconforte plus facilement que la voix souvent plus grave de l’homme.

À la question : "Que ressentez-vous quand vous êtes en course sur votre traîneau ?", la plupart des mushers répondent qu’ils sont heureux, car ils ne font qu’un avec leurs chiens. Quand survient la fatigue, en plus d’un entraînement approprié, c’est surtout la volonté des chiens de se surpasser pour leur maître qui fera la différence.

La Grande Odyssée Savoie Mont Blanc, à suivre sur LCI.fr du 9 au 20 janvier 2021.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Joe Biden estime que le Covid-19 fera "plus de 600.000" morts aux États-Unis

EN DIRECT - États-Unis : l'acte d'accusation contre Donald Trump transmis au Sénat lundi

Procès en destitution de Trump : l'article transmis lundi au Sénat, et après ?

Paris : un adolescent lynché sur la dalle Beaugrenelle, ses agresseurs recherchés

Joe Biden prend ses distances avec Donald Trump jusque dans la décoration du Bureau ovale

Lire et commenter