La nouvelle vie de Marion Bartoli

SPORT
DirectLCI
TENNIS – Jeune retraitée depuis l'été dernier, l'ancienne n° 1 française vit son premier Roland-Garros en tribunes. Une situation que Marion Bartoli traverse sans frustration, elle qui surfe toujours sur son incroyable victoire à Wimbledon.

On la voit partout. Hyperactive depuis qu'elle a raccroché les raquettes le 14 août dernier, quelques semaines après son succès à Wimbledon, Marion Bartoli est en train de vivre son premier Roland-Garros en tant que jeune retraitée. Mais à seulement 29 ans, celle qui s'était arrêtée au troisième tour porte d'Auteuil l'an dernier, n'a pas l'air traumatisée par cette nouvelle situation.

"Mais oui, ne vous inquiétez pas, je vais très bien, assurait-elle à metronews quelques jours avant le tournoi. Je crois que vais dormir porte d'Auteuil tellement j'ai un planning chargé pendant la quinzaine !" Pas de "retraite blues", donc, pour celle dont certains assuraient pourtant qu'elle ferait un retour rapide au tennis pour l'avoir quitté trop tôt.

Une émission télé et des tas de partenariats commerciaux pendant Roland

Au contraire, Bartoli vit désormais à 100 km/h. Une émission quotidienne sur Eurosport ("Le double dames, au côté de Géraldine Pons") le matin, son rôle de marraine sur le Longines future tennis aces (un tournoi consacré aux jeunes talents du tennis mondial qui se déroule du 29 au 31 mai au pied de la Tour Eiffel), sa ligne de vêtements plus de nombreux événements liés à ses sponsors, l'ancienne championne ne chôme pas.

"C'est très différent de la vie de joueuse, mais le rythme là aussi très élevé, confie-t-elle. Et puis c'est sympa de voir Roland-Garros autrement." Pas toujours heureuse porte d'Auteuil quand elle était joueuse, celle dont le meilleur résultat reste une demi-finale perdue en 2011, a parfois vécu des moments difficiles sur l'ocre parisien.

"C'est un tournoi tellement spécial pour les Français que parfois, l'envie de bien faire te tétanise, explique Bartoli. Moi, si je n'étais pas en confiance et que sur le court ça ne marchait pas bien, cette attente pouvait m'enfoncer. En revanche, lorsque tout fonctionne, le public est un moteur incroyable."

"Pourquoi pas devenir coach dans quelques années"

Toujours très populaire dans les allées du tournoi, la jeune femme apparaît épanouie dans sa nouvelle vie, jamais trop éloignée du tennis tout de même. "Je n'ai pas de frustration, vraiment, assure-t-elle. Je continue à jouer parce que j'adore ça, mais je ne regarde plus mon niveau et je me prends plus la tête. Le tennis est redevenu un jeu."

Plus tard, l'ancienne n° 1 française n'exclut pourtant pas d'en refaire une occupation sérieuse : "Pourquoi pas, dans quelques années, coacher et transmettre aux autres ce que j'ai vécu sur le terrain ?". Mais avant, Marion Bartoli veut encore profiter, se consacrer à ses affaires, mais aussi à l'art, qui la passionne. "J'aime ma nouvelle vie", conclut-elle. Et on veut bien la croire.
 

Lire et commenter