La star du MMA, Connor McGregor, inculpé pour agression après avoir attaqué un autre combattant

DirectLCI
COUP DE SANG - Le champion irlandais, sous contrat avec le prestigieux Ultimate Fighting Championship, a été inculpé ce vendredi pour agression et hooliganisme.

Chariot lancé sur un minibus, vitres brisées et deux combattants légèrement blessés: Conor McGregor, star irlandaise des combats d'arts martiaux mixtes (MMA), s'est illustré par un nouveau coup de colère qui lui a valu d'être inculpé vendredi pour agression et hooliganisme à New York. La star de ce sport de combat ultra-violent, 29 ans, devenu mondialement célèbre après son combat de boxe perdu en août dernier contre l'Américain Floyd Mayweather, s'était présenté lui-même jeudi dans un commissariat de Brooklyn.

Il va devoir payer des dédommagements dont il n'a pas idée, c'était vraiment une très mauvaise idée en termes de plan de carrière"Dana White, patron de l'UFC

Après une nuit au poste, il a été transféré menotté, en jeans et blouson bleus, sous l'oeil des caméras, au tribunal de Brooklyn. Inculpé pour trois agressions et hooliganisme, il devait verser une caution de 50.000 dollars avant de pouvoir sortir, selon plusieurs médias américains.Un de ses amis, Cian Cowley, également irlandais, a aussi été inculpé pour agression et hooliganisme.

Dans une vidéo qualifiée de "totalement folle" par TMZ, le champion attrape un chariot et le balance à l'avant du véhicule, brisant la vitre. Bilan : plusieurs blessés, dont l'Américain Michael Chiesa qui, touché au visage par des éclats de verre, a été contraint d'annuler sa participation au combat prévu samedi. "Je suis anéanti pour ne pas dire plus", a-t-il écrit sur Twitter. Selon TMZ, il a été hospitalisé "avec des lacérations au visage". McGregor aurait également frappé une autre personne plusieurs fois, ajoute le site spécialisé dans l'actualité des célébrités.


Les raisons d'un tel coup de sang ? McGregor n'aurait pas supporté l'annonce de l'UFC faite mercredi, selon laquelle il allait être privé de son titre de champion des poids légers. Un titre qu'il détient depuis novembre 2016, son dernier combat en MMA, et qui reviendra au Russe Khabib Nurmagomedov ou à l'Américain Max Holloway, têtes d'affiche de la réunion de samedi au Barclays Center. Recherché par les autorités, l'Irlandais s'est présenté de lui-même pour être entendu, rapporte le New York Times. "Il n'a pas été inculpé, l'enquête suit son cours", indique un porte-parole de la police de la ville cité par le quotidien.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter