VIDÉO - Regardez l'arrestation de Tiger Woods par la police américaine

DirectLCI
EN IMAGES - Après avoir publié sa photo d'identité judiciaire, le montrant les traits tirés, la police a dévoilé mercredi la vidéo de l'arrestation de Tiger Woods. Filmées depuis le pare-brise de la voiture des forces de l'ordre, les images montrent le champion de golf confus, tentant d'exécuter tant bien que mal les ordres de l'officier de police.

C'est un homme hagard et balbutiant que la police de Floride a trouvé lundi soir sur le bord d'une route, près de la ville de Jupiter. Lors de son contrôle d'identité, cet homme a répondu au nom de Tiger Woods. Le champion du monde de golf stationnait sur le bord d'une route, feux et moteur allumés. Une situation qui a intrigué les forces de l'ordre. Après un contrôle d'identité et quelques questions, les hommes en uniforme ont passé les menottes à l'ex-prodige de la petite balle blanche. Ils ont diffusé mercredi la vidéo de son interpellation, filmée par la caméra embarquée de leur véhicule.

Tiger Woods ne parvient pas à réciter l'alphabet

Visiblement perdu, confus, Tiger Woods avait arrêté son véhicule non loin de sa résidence, située à Jupiter, une ville côtière de Floride. "Vous savez où vous allez ?", lui demande le policier après l'avoir fait sortir de la voiture. "Euh... Non", répond le sportif avant d'assurer, entre deux phrases inintelligibles qu'il n'a pas bu ce soir-là. Certain, "à 100%". C'est alors que le fonctionnaire, peu convaincu, lui demande de réaliser quelques tests.


Tout d'abord prié de marcher sur la ligne blanche de la route sur laquelle il se trouve, Tiger Woods avance timidement son pied droit, avant de perdre l'équilibre. Les autres tentatives seront tout aussi peu concluantes. Constatant des capacités physiques réduites, l'officier décide de tester ses capacités mentales. Le champion aux 14 titres du Grand Chelem doit réciter l'alphabet de A à Z. Un exercice auquel il tente de se défiler en s'éloignant des policiers.

Un test d'alcoolémie négatif

Le Tigre est finalement arrêté puis placé en détention pour quelques heures. Dans une déclaration transmise au journal USA Today, il reconnaît son erreur et s'excuse. "Je veux que le public sache qu'il n'y a pas d'alcool là-dedans. Ce qui s'est passé est une réaction inattendue à une prescription médicale. Je n'ai pas réalisé que le mélange de médicaments pouvait m'affecter si fortement. Je comprends la gravité de ce que j'ai fait et j'assume l'entière responsabilité de mes actes. Je demande pardon de tout mon cœur à ma famille, mes amis et mes fans. Moi aussi, j'espère mieux de moi-même." Le test d'alcoolémie, réalisé au poste de police, s'est révélé négatif. Il comparaîtra en revanche le 5 juillet prochain à la cour du comté de Palm Beach pour "conduite sous influence".

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter