Laurent Lokoli, le "rookie" qui a vécu "un rêve"

SPORT
DirectLCI
TENNIS – Issu des qualifications, le jeune français (19 ans et 406e joueur mondial) a bien failli créer l'exploit et se qualifier pour le deuxième tour de Roland-Garros. Mais deux balles de match de gâchées et une rencontre interrompue par la nuit ont eu raison de la folie Laurent Lokoli, qui avait envahi la porte d'Auteuil.

Retour sur terre. Sensation de ce début de tournoi, Laurent Lokoli n'a pas réussi à se qualifier pour le deuxième tour de Roland-Garros. Pourtant, le jeune qualifié (19 ans et 406e joueur mondial) est passé tout près de l'exploit face à l'Américain Steve Johnson (n° 64), puisqu'il a eu deux balles deux matches avant de s'incliner 4-6, 6-7, 7-6, 6-3, 6-3 mercredi , dans une rencontre qui avait commencé la veille.

"Ça fait partie du jeu, a expliqué un peu plus tard le Français. C'est pour ça que le tennis est un sport qui nous rend fou. En qualif' j'en avais sauvées trois, là c'est moi qui laisse passer deux. C'est comme ça." Beaucoup plus posé face aux journalistes que sur l'ocre parisienne qu'il a enflammée avec son jeu sans complexe, Lokoli jette un regard lucide sur sa défaite. "J'ai vraiment très bien joué pendant les trois premières manches et puis, j'ai baissé un tout petit peu mon niveau, analyse-t-il. Ça lui a suffi pour augmenter le sien et revenir."

"La nuit n'a pas été facile"

Après avoir mené 4-6, 6-7, 5-2, celui qui jouait là le premier match en cinq sets de sa carrière, a ensuite vu défiler les jeux. Jusqu'à ce la pénombre ne vienne lui offrir un sursis. "Forcément, quand on rate deux balles de match, on s'en veut beaucoup, on se dit qu'on aurait dû faire autrement. Mais je ne me suis pas vu gagner, explique Lokoli. La nuit n'a pas été facile, mais je me suis dit que je devais me concentrer sur la suite, d'essayer de revenir dans le cinquième set."

Mené 3-1, le jeune homme n'a pas réussi à faire ce miracle que le public de Roland-Garros espérait mercredi. "Il y avait beaucoup de gens venus de Corse pour me supporter, ils ont fait beaucoup de bruit. C'était incroyable", raconte celui qui dit ne "pas avoir de regret". "Pour mon premier Grand Chelem, je pense que je me suis bien comporté, estime-t-il. Je finis cette journée rincé et très fatigué car j'ai tout donné."

Lokoli veut refaire rapidement parler de lui

Retour à l'ordinaire, donc, pour celui dont le quotidien est rythmé par les tournois d'un niveau bien inférieur, les Future et les Challenger. "Comme je l'ai toujours dit, je sais où est ma place. Je suis un rookie, rappelle encore celui qui a vécu un vrai tourbillon médiatique ces derniers jours . Roland, c'était un rêve, mais il ne faut pas s'emballer et continuer à travailler."

Le défi de Lokoli, faire à nouveau parler de lui dans un avenir proche : "C'est toujours facile de faire un coup d'éclat mais après, il y a plein de joueurs qui ne confirment pas. Pour moi, j'espère que tout ça ce sera un déclic." Histoire de déclencher rapidement une nouvelle vague de folie Lokoli.

Lire et commenter