Le basketteur Kevin Séraphin passe du bon temps avec deux énormes serpents

Le basketteur Kevin Séraphin passe du bon temps avec deux énormes serpents

SANG-FROID - Kevin Séraphin s'est offert un petit plaisir, en approchant de très près deux serpents géants. Le basketteur français, amusé, a partagé son expérience extrême en vidéo sur les réseaux sociaux.

Ce qui est sûr, c'est que Kevin Séraphin n'a pas la phobie des serpents. Tout nouveau joueur des Pacers d'Indiana, avec qui il a signé un contrat de deux ans il y a quelques jours, le basketteur français a posté mercredi sur son compte Twitter une vidéo de lui allongé au milieu d’immenses reptiles qui lui tournent autour. 

Et si l’on en croit le hashtag utilisé #dream (rêve en anglais), l'ex-intérieur des New York Knicks a apprécié cette expérience extrême. Il a d'ailleurs accompagné ces images d'une question à ses followers : "Pour combien feriez-vous cela ?", à laquelle il a répondu, amusé : “Je l’ai fait gratuitement”.

Une histoire d'amour venimeuse qui ne date pas d'hier. En 2013 déjà, du temps où il portait la tunique des Wizards, il possédait un serpent de compagnie, Snakey, qu'il a malheureusement perdu. "J’ai ouvert sa cage un jour et il n’était plus là", avait-il indiqué. Pas sûr que ses voisins l'aient pris de la même manière...

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron ?

    EN DIRECT - Variant Omicron : 13 cas détectés parmi les passagers qui ont atterri aux Pays-Bas

    "Dites à vos copains non vaccinés qu’ils commencent à nous saouler" : la charge de Patrick Bruel en plein concert

    EN DIRECT - Crise des migrants : les ministres européens réunis ce dimanche sans leur homologue britannique

    Affaire Hulot : Matthieu Orphelin, porte-parole de Yannick Jadot, "mis en retrait" de la campagne d'EELV

    Lire et commenter
    LE SAVIEZ-VOUS ?

    Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

    Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.