Le CIO pourrait attribuer en même temps les JO de 2024 et 2028 : pourquoi c'est une bonne nouvelle pour Paris

SPORT
DirectLCI
ANNONCE - Vendredi à Lausanne, la commission exécutive du Comité international olympique a recommandé la double attribution des JO de 2024 et 2028, alors que Paris et Los Angeles sont les deux seules villes en lice pour l'organisation des JO d'été en 2024. Voici pourquoi c'est une bonne nouvelle pour Paris.

Le doute est de moins en moins permis. Selon toute vraisemblance, l’attribution des Jeux olympiques d'été de 2024 et de 2028 devrait faite de manière simultanée en septembre prochain. Vendredi, la commission exécutive du Comité international olympique a recommandé cette option, alors que Paris et Los Angeles sont les deux seules villes en lice pour l'organisation des JO d'été en 2024. Si la recommandation de la commission exécutive est approuvée, cela signifie que la capitale française et la ville californienne sont quasiment assurées d'être les deux prochaines destinations olympiques. 


Le président du CIO, Thomas Bach, a précisé que la recommandation sera présentée lors de la session extraordinaire du CIO à Lausanne en juillet, tout en essayant de calmer le jeu : "Pour l’instant, le Comité n’a pas pris de décision. Pour moi, même si l’accord était, comme vous le dites, une ville pour 2024 et l’autre pour 2028, il faudrait de toute façon un vote du comité olympique en septembre à Lima." "Il pourrait y avoir des solutions développées conjointement entre les deux villes. Cela réduirait les coûts, cela rendrait les Jeux plus durables et plus visibles" a-t-il néanmoins expliqué pour justifier les bienfaits d’une double attribution.

En vidéo

REAX THOMAS BACH

Du "gagnant-gagnant" pour Paris et Los Angeles

"Avoir deux grandes villes comme ça, deux grands pays comme ça, deux candidatures vraiment enthousiastes et promouvoir les Jeux olympiques et l'esprit olympique représente une occasion en or pour les JO", a déclaré Thomas Bach. "C'est une situation gagnant-gagnant", a-t-il ajouté. Le président du CIO a tenu à préciser que, dans une configuration comme celle recommandée par la commission exécutive, l'attribution des JO 2028 ne serait pas un simple lot de consolation.


Vendredi, la maire de Paris Anne Hidalgo s’est félicitée de cette annonce : "C’est une nouvelle étape. Le CIO a décidé d’engager le principe de la double attribution, qui devrait être votée à Lausanne lors de la session extraordinaire de juillet." "Nous nous sommes toujours inscrits aux côtés du CIO dans cette évolution donc c'est une étape importante mais bien sûr nous restons concentrés sur l'objectif 2024", a-t-elle déclaré avant d’ajouter : "Nous restons concentrés, très conscients de nos forces, de notre envie de gagner. On va continuer à la communiquer et on va être je l'espère au top pour la présentation."

En vidéo

Jeux Olympiques : "Nous restons concentrés sur l'objectif 2024" déclare Anne Hidalgo

Un relais mixte 4x400m intronisé à Tokyo

Lors de la conférence de presse vendredi à Lausanne, le CIO a également annoncé l'introduction pour la première fois dans l'histoire des Jeux d'un relais mixte 4x400 m en athlétisme et du basket-ball 3 contre 3, lors des JO-2020 à Tokyo, parmi 15 nouvelles épreuves. Seront également présents le triathon mixte, une épreuve de BMX freestyle et une épreuve par équipes mixtes en tir à l'arc tout en remplaçant des épreuves masculines par des épreuves féminines en boxe, en canoë ou en tir.


L’instance olympique a précisé que les 28 sports présents aux  JO de Rio, dont le golf et le rugby, seraient maintenus pour les JO-2024. Néanmoins, la porte est ouverte pour Paris, si elle est désignée pour 2024, de proposer d'autres sports, comme le surf, présent à Tokyo en 2020 ou encore la pétanque.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter