Le coup de pouce de Barack Obama à Paris 2024

Le coup de pouce de Barack Obama à Paris 2024

OLYMPISME – En voulant défendre le dossier de Chicago, sa ville natale, candidate à l’accueil des JO de 2016, Barack Obama a mis en cause la probité du CIO. Une attaque qui pourrait nuire à la candidature de Los Angeles pour 2024, et donc profiter à celle de Paris.

Il y a ceux qui marchent sur des œufs et ceux qui mettent les pieds dans le plat. Dans la première catégorie : Anne Hidalgo, qu’on a notamment vu jouer au ballon avec Thomas Bach, le président du Comité internationale olympique (CIO), bichonné  tandis qu’elle lui faisait visiter les sites de Paris, candidate à l’organisation des Jeux olympiques 2024. Ou encore François Hollande, qui prenait soin de souligner, dans le même temps, les « valeurs communes de la France et du CIO ». Dans la seconde catégorie : Barack Obama qui, oubliant (ou négligeant) le souhait de Los Angeles d’accueillir ces mêmes JO, a rué dans les brancards pour exprimer son aigreur d’avoir vu Chicago perdre l’organisation de ceux de 2016 au profit de Rio.

Barack Obama : "Les décisions du CIO sont similaires à celles de la Fifa : un peu truquées"

« Une délégation extrêmement bien préparée était partie à Copenhague pour faire une présentation et Michelle (Obama, donc) était avec eux, raconte ainsi le (toujours) président des États-Unis au New York Magazine. J’ai reçu un appel me disant que tout le monde pensait que si je me rendais sur place nous aurions une bonne chance de l’emporter et que cela pourrait valoir la peine de faire un aller-retour sur une journée. Je me suis donc rendu sur place. Nous avons compris par la suite que les décisions du CIO étaient similaires à celles de la Fifa : un peu truquées. Selon tous les critères objectifs, la candidature américaine était la meilleure. » Malheureusement, le dirigeant n’a pas donné de détails pour donner plus d’ampleur à cette attaque. Du coup, il risque de passer pour un mauvais perdant, ce qui va à l’encontre de l’esprit olympique.

En vidéo

Thomas Bach, président du CIO : Paris 2024 "une candidature très forte"

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 25 contaminations au variant Omicron désormais confirmées en France

Télétravail, vaccination des enfants... Ce qui pourrait être annoncé à l'issue du Conseil de défense lundi

Un vaccin qui "n'empêche pas la transmission", est-ce vraiment "du jamais-vu depuis Pasteur" ?

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

Présidentielle 2022 : un premier meeting "à risque" pour Eric Zemmour

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.