Le footballeur américain Colin Kaepernick a refusé de voter à l'élection présidentielle

SPORT
BOYCOTT – Le footballeur américain Colin Kaepernick, qui avait marqué les esprits en refusant de se lever pendant l’hymne national pour protester contre l’oppression de la communauté noire, a fait le choix de boycotter les élections présidentielles américaines.

Initiateur du mouvement de protestation chez les sportifs réclamant plus d’égalité pour la communauté noire en refusant de se lever pendant l’hymne national, le footballeur américain Colin Kaepernick n’a jamais caché son dégoût pour Hillary Clinton et Donald Trump, les deux candidats à l’élection américaine. Au soir du premier débat pour la présidentielle en septembre, Kaepernick, invité à réagir à ce sujet, avait notamment tenu ces propos : "Les deux sont des menteurs notoires et ça a ressemblé à un débat pour savoir lequel était le moins raciste."

Lire aussi

Deux mois plus tard, le sportif de 29 ans n’a pas changé d’avis. Alors que tous les citoyens américains étaient invités à se rendre aux urnes mardi afin d’élire leur nouveau président, le quarterback des 49ers de San Francisco, lui, a purement boycotté l'élection, préférant s'abstenir de voter pour l'un des deux candidats. "Je n’ai pas voté, et je n’ai pas l’intention de le faire", a-t-il déclaré mardi soir. 

Le boycott de l'hymne américain par Colin Kaepernick et sa décision de s'agenouiller avaient été critiqués à l'époque par Donald Trump, le nouveau président des Etats-Unis. "C'est quelque chose de terrible. Peut-être qu'il devrait essayer de se trouver un pays qui lui aille mieux, avait lâché Trump. Qu'il essaye, il n'y arrivera pas." Ce a quoi lui avait répondu Kaepernick : "Ce sont les propos d'un ignorant. Il parle toujours de "rendre sa grandeur à l'Amérique". Eh bien, l'Amérique n'a jamais été grande pour les personnes de couleur et c'est quelque chose qu'il faut noter. Rendons l'Amérique grande pour la première fois."

VIDÉO - Quand Trump s'assure que sa femme a bien voté pour lui

En vidéo

Quand Donald Trump s'assure que sa femme Melania a bien voté pour lui

Lire aussi

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter