Le journal des play-offs : Oklahoma City fait chuter les Spurs

SPORT

BASKET - Oklahoma City s'est relancé, dans la nuit de dimanche à lundi, en s'imposant face à San Antonio (106-97), pour revenir à 2 victoires à 1. Si Tony Parker a été transparent, ce revival a un nom : Serge Ibaka.

Difficile de manquer son retour. Quand Serge Ibaka, ses 2,08 m, ses 111 kg et ses gros bras reviennent dans les raquettes de NBA, cela se fait sentir. Dans la nuit de dimanche à lundi, l'intérieur espagnol, absent pour les deux premières rencontres, a été brillant, face à San Antonio, pour porter les siens vers la victoire (106-97). La première, dans cette finale de la conférence Ouest. Et ce come-back est d'autant plus étonnant que le pivot d'origine congolaise était donné indisponible jusqu'à la fin des play-offs, touché au genou à la fin du 2e tour.

Mais il faut croire que l'appel du terrain a été trop fort. ''J'ai voulu transmettre mon énergie à mes coéquipiers, on a réussi à faire que les joueurs des Spurs se retrouvent dans des positions difficiles pour shooter. Maintenant, on doit poursuivre sur cette lancée'', s'est réjoui Ibaka, auteur d'un match plein et crucial, au-delà de ses statistiques (15 pts, 7 rbds, 4 contres). ''Il était partout, en défense, en attaque'', a souligné Gregg Popovich, l'entraîneur d'un San Antonio complètement écrasé au rebond (52 à 36).

Parker pas dans un bon soir

Pour la huitième fois de suite donc, les coéquipiers de Tony Parker ont chuté sur le parquet d'OKC où Kevin Durant (25 pts) et Russell Westbrook (26) ont également cartonné. Et le meneur français y est pour beaucoup dans cette contre-performance puisque avec son mauvais match (9 pts, 4/13 aux tirs), il n'a pas su porter les siens. Quand on sait que la courbe de performance des Spurs épouse celle du Français, difficile dès lors pour les Texans de s'en sortir, malgré la résistance de Duncan (16 pts, 8 rbds) et le festival de Ginobili (23 pts).

Tout est donc relancé avant le match 4, dans la nuit de mardi à mercredi, qui aura à nouveau lieu à Oklahoma City. Comme dans l'autre match où le Heat mène 2 victoires à 1 face à Indiana.

Lire et commenter