Le papa milliardaire de Lance Stroll a déboursé 70 millions d'euros pour qu'il devienne pilote de F1...

SPORT

FORMULE 1 - Officiellement annoncé chez Williams la saison prochaine, le jeune Lance Stroll (18 ans) a pu compter sur son talent au volant, mais aussi sur la fortune de son père...

Un fils papa. Héritier du milliardaire canadien Lawrence Stroll, Lance, aime depuis son plus jeune les voitures et le pilotage. Résultat, grâce à l'immense fortune paternelle, la nouvelle recrue de l'écurie Williams (qui était jusque-là pilote de développement), va pouvoir débuter en F1 l'an prochain, en remplacement du Brésilien Felipe Massa (vice-champion du monde en 2008) qui prend sa retraite à la fin de la saison. Et si on ne confie évidemment pas le volant d'une monoplace au jeune homme sans s'assurer qu'il ait un minimum d'aptitude (il vient quand même de remporter le Championnat d'Europe de Formule 3, l'antichambre de la F1), il est évident que le soutien financier de son père a pesé dans la jeune carrière de Lance Stroll. 

C'est un sport où l'argent est clairement important"- Lance Stroll

Car Lawrence a tout simplement dépensé 70 millions d'euros ces dernières années pour lui permettre de griller les étapes : il a tout d'abord racheté l'équipe Prema de Formule 3 pour y faire piloter son fils, avant de débaucher un ancien ingénieur de Ferrari, afin de superviser sa progression. Ensuite, il a aussi acheté un second simulateur à l'équipe Williams afin que le fiston puisse s'entraîner,  sans dépendre du planning des pilotes titulaires. Bref, un traitement bien particulier, mais qui ne semble pas gêner le jeune Lance. 

"C'est un sport où l'argent est clairement important, a notamment confié le garçon à Auto Motor und Sport. Je suis content de pouvoir compter sur l'aide de mon père". Et pour ses débuts en mars 2017, le pilote Canadien pourra aussi déjà s'appuyer sur une solide expérience des circuits pros. Puisque, toujours grâce à son père, il a pu récemment s'offrir une campagne d'essais privés autour du monde (Silverstone, Budapest, Monza, Red Bull Ring, Barcelone, Yas Marina, Austin et Sotchi) avec une Williams datant 2014. Vingt personnes et cinq ingénieurs étant alors au service de Lance Stroll. Royal.

Lire aussi

    Et aussi

    Lire et commenter