Le PSG est déjà prêt, Lyon pas du tout

Le PSG est déjà prêt, Lyon pas du tout

TROPHEE DES CHAMPIONS – Le PSG a parfaitement lancé sa saison en remportant sans frémir le trophée des champions, samedi à Montréal (2-0). Une victoire pleine de promesses pour le club parisien. De son côté, l'OL peut qu'inquiéter.

Laurent Blanc et Hubert Fournier, coaches respectifs du PSG et de l'OL, n'ont pas dû passer la même nuit, samedi soir après le trophée des champions remporté à Montréal par les Parisiens (2-0). D'un côté, le "Président" n'a sans doute pas mis longtemps à trouver le sommeil, après la prestation réussie de ses joueurs. Sans vraiment forcer outre mesure, les coéquipiers de Zlatan Ibrahimovic ont rapidement plié le match, avant de gérer sans frémir leur avantage. "Il y a beaucoup de motifs de satisfaction. Nous nous sommes créés beaucoup de situations favorables, nous avons marqué deux fois, nous avons eu la maîtrise quasi totale du jeu et nous n'avons pratiquement rien concédé à l'adversaire", lance le technicien parisien. Confrontés à Lille vendredi prochain, les Franciliens auront désormais à cœur de continuer sur leur lancée. "On sait que Paris a toujours du mal à commencer en Championnat. On va essayer de changer un peu tout ça", souffle Blaise Matuidi.

A LIRE AUSSI >> Revivez le direct PSG-OL avec Metronews

Un discours aux antipodes de celui de leur coach adverse, franchement préoccupé par la rencontre livrée par ses troupes. "Au-delà de perdre contre Paris, ce qui est inquiétant, ce sont les états d'âme et les inquiétudes de certains joueurs qui nous pénalisent collectivement et qui les desservent individuellement. Il y a des cas à régler", peste Hubert Fournier. Des comportements déjà fustigés par son président après la défaite en amical face à Arsenal, la semaine passée (0-6). "Lyon a le syndrome de tous les grands clubs. Les garçons se regardent, individuellement, plus qu'avant. Avant, c'était une bande de copains. Aujourd'hui, c'est une équipe de stars avec des gros salaires", avait déclaré Jean-Michel Aulas, dans les colonnes de L'Equipe.

Un constat toujours valable une semaine plus tard, ce qui pourrait annoncer une semaine agitée avant la reprise de la Ligue 1, le week-end prochain, face à Lorient. "Depuis le début de la préparation, on voit des comportements qui ne sont pas en adéquation avec le haut niveau, glisse Hubert Fournier. On va prendre des décisions." Reste à savoir quels seront les leviers utilisés par le staff lyonnais pour remotiver des cadres qui, hormis Alexandre Lacazette, ont tous prolongés leur contrat avec une revalorisation salariale à la clé, le tout en gérant les état d'âme de Yassine Benzia, Lindsay Rose ou Clinton Njie, dont l'avenir ne s'écrit pas forcément du côté de Lyon. Le salut viendra peut-être de l'éventuelle arrivée de Rafael, le latéral de Manchester United, et des milieux de terrain (Valbuena, Belhanda ?) censés compenser les blessures longue durée de Clément Grenier et Gueïda Fofana...

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Tensions au Proche-Orient : nouvelle réunion du Conseil de sécurité de l'ONU prévue dimanche

EN DIRECT - Covid-19 : la Grèce se rouvre aux touristes après sept mois de confinement

Dans les villes mixtes d'Israël, un climat insurrectionnel qui inquiète au plus au point

Covid-19 : les cas de variant indien en légère hausse en France

Traque dans les Cévennes : paranoïaque, passionné d'armes... l'inquiétant profil du fugitif

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.