Le stade Geoffroy-Guichard éclairé grâce à de l'huile de friture

SPORT
VERT – La métropole de Saint-Etienne s'est lancé dans le projet d'éclairer le stade Geoffroy Guichard avec un biodiesel à base d'huile de friture, et ce dès l'Euro 2016.

Verts jusqu'au bout des ongles. La métropole de Saint-Etienne a annoncé mardi sa décision de lancer un projet inédit, celui d'utiliser un biodiesel à base d'huile de friture pour éclairer le stade Geoffroy-Guichard. "Sur le territoire nous ne faisons pas grand chose des huiles de friture, elles partent pour être retraitées à l'étranger, souvent en Allemagne et en Espagne, et on s'est dit, pourquoi ne les récolterions-nous pas ?", explique Sylvie Fayolle, vice-présidente de Saint-Etienne Métropole (SEM) en charge du développement durable.

De l'huile provenant de la restauration collective

La métropole a donc décidé de faire appel à une association, Ondaine Agro, basée au Chambon-Feugerolles (Loire) pour mettre en place ce recyclage. L'huile sera collectée dans la restauration collective, avec l'objectif ensuite d'en récupérer dans les restaurants, et chez les particuliers, via un système de "déchetterie mobile". La SEM compte ainsi aller acheter une machine pour transformer l'huile en biodiesel à Tarbes, début novembre. Ce biodiesel servant ensuite à alimenter le groupe électrogène utilisé les soirs de match dans le nouveau Geoffroy-Guichard .

L’investissement, évalué à environ 170.000 euros, sera en grande partie assumé par la subvention obtenue via la "labellisation" territoire à énergie positive. "Ce serait dommage de continuer à aller dépenser des milliers de litres de gasoil pour faire traiter des huiles à l’extérieur, et ceci est valable pour toute l'économie. Si on arrive à relocaliser cela ne peut qu'être positif pour l'emploi et le climat", conclut Thierry Bruyère, directeur de l'association Ondaine Agro.

LIRE AUSSI >>  C'était en novembre 2014 : une friteuse met le feu au Chaudron 

Lire et commenter