Les 10 commandements d'une hôtesse du Tour de France

Les 10 commandements d'une hôtesse du Tour de France

PROTOCOLE - A chaque étape et chaque moment de la Grande Boucle, une hôtesse est là pour accueillir le public ou féliciter les coureurs. Metronews a eu l'occasion d'en rencontrer deux d’entre elles qui, loin des clichés de la potiche que l'on entend parfois, nous ont décrit un quotidien rythmé et exigeant sur le Tour de France.

1) Au Tour de France tu t'intéresseras
"Pour moi, ça a toujours été Le rendez-vous de l'été, nous confie Caroline Dubreuil hôtesse pour Vittel. Sur le Tour, on arrive à suivre les étapes, les classements. C'est important car souvent, les clients invités nous posent des questions sur la course". 

2) Par l'organisation impressionnée tu seras
"C'est mon second Tour de France et je trouve ça toujours aussi fou à vivre de l'intérieur, explique à metronews Juliette Le Hénanff, hôtesse pour Senseo sur le Village départ. Chacun s'active, fait son travail de fourmi dans son coin mais toujours imbriqué avec les autres pour que tout fonctionne bien".

3) Contre les clichés tu te battras
"Je ne vois pas du tout mon travail comme celui d'une potiche, explique Caroline, par ailleurs Miss Limousin 2013. On court partout, on communique beaucoup. Il n'y a qu'en fin de journée qu'on monte sur le podium, qu'on applaudit et qu'on remet le bouquet aux coureurs. Et c'est logique que pour faire ça, les gens et les marques préfèrent voir une jolie fille souriante". 

"Froome veut juste deux bises"

4) Très fatiguée parfois tu seras
"C'est un quotidien surper-rythmé. On se lève très tôt et on se couche parfois tard, raconte Juliette, coach sportive dans le civil. Clairement, c'est fatigant car il faut être speed tout le temps, se déplacer de ville en ville dans un timing très serré. Sauf qu'il y a toujours des imprévus..."

5) Le nombre de bises tu anticiperas
"Juste avant que les coureurs ne montent sur le podium, on leur demande combien ils veulent nous faire de bises pour ne prendre un vent devant tout le monde, explique Caroline, qui remet tous les jours le prix du vainqueur d'étape. Christopher Froome, par exemple, il en veut deux. Pour d'autres, c'est trois ou quatre. Certains en font quand même finalement plus..."

6) Tes nerfs toujours tu conserveras
"Sur le village départ, on distribue des cafés aux nombreux invités et en règle générale, ça se passe très bien. Mais parfois, certains ne sont pas toujours très agréables, regrette Juliette. Alors je pars m'isoler et me calmer un peu plutôt que de me clasher". 

7) A très vite t'apprêter tu apprendras
"On fait beaucoup de choses pendant l'étape, comme emmener les invités du Village départ à l'arrivée. Donc la journée passe très vite, détaille Caroline. Notre priorité, c'est d'être prête, c'est-à-dire habillée, coiffée et maquillée, lorsque les coureurs se trouvent à 10 kilomètres de l'arrivée". 

"Je signe tout de suite pour revenir l'année prochaine"

8) Avec certains coureurs tu sympathiseras
"Depuis l'édition de l'an dernier, l'équipe Bretagne Séché Environnement a pris l'habitude de venir prendre le café tous les matins au Village départ, nous apprend Juliette. C'est sympa, car maintenant on commence à se connaître et à discuter de tout et de rien. Bon, pour l'instant, on a jamais vu Froome ou Contador nous demander un expresso..."

9) Une certaine célébrité tu acquerras
"Ce n'est pas aussi fou que lorsque j'ai participé au concours Miss France mais à chaque passage télé, ma famille, les amis m'appellent et ça réagit aussi beaucoup sur les réseaux sociaux, confie Caroline, étudiante en LEA et qui espère plus tard travailler dans le commerce ou l'événementiel. Le concours m'a permis d'être repérée par Vittel et le Tour me permettra de créer d'autres opportunités".  

10) Sur le Tour tu reviendras
"Je signe tout de suite pour l'an prochain si on me le propose", concluent les deux hôtesses.
 
EN SAVOIR + >> Notre page spéciale TDF 2015
 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : près de 60.000 nouveaux cas en 24 heures, record de la 5e vague

Si je ne fais pas ma 3e dose à temps, faut-il que je me refasse intégralement vacciné ? Le 20H vous répond

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : "Le temps joue contre nous", prévient le chef des pompiers du Var

Un Allemand tue sa famille avant de se suicider par peur d'être emprisonné après un pass sanitaire falsifié

VIDÉO - "Plus jamais ça" : l'émotion des parents de l'adolescente électrocutée dans son bain par son téléphone

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.