Les Françaises retrouvent le sourire

Les Françaises retrouvent le sourire

DirectLCI
TENNIS - Dimanche Alizé Cornet a remporté le tournoi de Katowice tandis que Caroline Garcia s'imposait à Bogota. De bon augure avant d'affronter les Etats-Unis le week-end prochain en Fed Cup.

Les jours fastes étaient jusque-là assez rares. Sans véritable meneuse depuis la retraite de Marion Bartoli en août dernier, le tennis féminin français vient peut-être d'entamer son renouveau. Hier, Alizée Cornet (24 ans) et Caroline Garcia (20 ans) ont chacune remporté un titre : la première à Katowice (Pologne) et la seconde à Bogota (Colombie).

Les fines bouches diront que ces succès s'inscrivent sur des tournois mineurs (niveau Intern'l) mais ils sont tout de même la preuve qu'il se passe quelque chose chez les filles depuis le début de l'année. Au début du mois de février, déjà, les deux jeunes femmes faisaient partie de l'équipe de France de Fed Cup qui est venue à bout de la Suisse (3-2) dans le groupe Mondial II de la compétition. Quelques jours plus tard, Cornet (22e joueuse mondiale) réalisait même l'exploit d'éliminer Serena Williams (n° 1) en demi-finale à Dubaï, perdant ensuite contre l'autre sœur Williams, Venus, en finale.

Et maintenant la Fed Cup face aux Etats-Unis

Mais hier, la Niçoise ne s'est pas ratée s'offrant dans la douleur le quatrième titre de sa carrière contre la modeste Camila Giorgi (7-6, 5-7, 7-5). Une jolie performance imitée une heure et demie plus tard par Carcia (n° 74) qui a, elle, écrit la première ligne à son palmarès. Et de quelle manière, puisque la Parisienne s'est défaite facilement de Jelena Jankovic (6-3, 6-4), la n° 9 mondiale.

Un dimanche de rêve qui pourrait en appeler un autre, puisque le week-end prochain, la France se déplace aux Etat-Unis pour affronter la meilleure équipe du monde, afin de retrouver sa place dans l'élite de la Fed Cup. Une rencontre cruciale mais qui sera moins déséquilibrée qu'il n'y paraît. Sans les sœurs Williams, les Américaines paraissent abordables (la meilleure joueuse sera Sloane Stevens, n° 18), d'autant que les Bleues ont désormais de nouvelles armes : en plus de Kristina Mladenovic et Virginie Razzano, elles pourront s'appuyer sur la confiance toute neuve de Cornet et Garcia.

Plus d'articles