Les Miami "Heat" ont pris leur revanche

Les Miami "Heat" ont pris leur revanche

DirectLCI
NBA - Largement vainqueurs du choc de la nuit face aux "Thunders" d'Oklahoma City, les "Heat" de Miami ont affiché une sérénité exemplaire face au leader de la conférence ouest (103-81). Les coéquipiers de LeBron James ont fait ce qu'ils savent faire de mieux : à savoir imposer un rythme insoutenable.

Pendant que toute la Chesapeake Energy Arena se réjouissait du retour de Russell Westbrook, absent près de 27 matches, les Miami Heat ont profité de l'euphorie ambiante et ont su prendre leur revanche sur Oklahoma. Battus chez eux (112-95), par les Thunders le 29 janvier dernier, les partenaires de LeBron James ont fait de même, reléguant leurs hôtes à plus de vingt points cette fois.

Lorsque deux favoris au titre suprême s'affrontent, cela fait souvent des étincelles. Ainsi, Kevin Durant en bon maître des lieux (28 points), a tout fait pour mettre les siens dans les meilleures dispositions. Si Westbrook l'a bien aidé (16 points), malgré son manque ostentatoire de rythme, les autres joueurs d'OKC n'ont pu que constater les dégâts, maladroits au shoot de surcroît. Avec 10% de réussite à trois points notamment (2 sur 20), il n'en fallait pas davantage aux adversaires.

L'infernal trio en fusion

Forts de leur trois victoires de rang face à des équipes de l'ouest, les "Heat" restaient mobilisés dans cette rencontre, venant ponctuer un périple de quinze jours sur la côté pacifique. James a crevé l'écran une fois de plus, avec ses 33 points, bien aidé par son lieutenant Dwayne Wade (24 points), tout comme l'adroit gaucher Chris Bosh (24 points). Lorsque ces trois sont en forme, ils deviennent injouables, peu importe qui se présente devant eux.

Même s'il a été contraint de quitter ses partenaires prématurément, à la suite d'un choc violent avec Ibaka cinq minutes avant la fin, James a terminé meilleur joueur de la rencontre. Le nez ensanglanté, LeBron pouvait néanmoins féliciter ses partenaires du beau travail accompli chez le leader toutes conférences confondues. Grâce à ce beau succès, Miami (39v -14d) se rapproche d'Indiana, toujours dominateur à l'est (41v-13d). De bonne augure avant de recevoir les "Bulls" de Chicago, le 29 février.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter